Pressions de l'opposition

Une soixantaine d’associations de la société civile tanzanienne ont dénoncé une série de mesures répressives contre l’opposition et demandé, expressément, au président, John Magufuli, de dialoguer avec ses opposants pour sauver l’unité et la paix du pays. Pour l'heure, Magufuli reste fermé à toute possibilité d'ouverture de son régime.