Refinancement d'Air France-KLM

Le groupe franco-aérien, Air France-KLM, a demandé à l’Etat français plusieurs milliards d’euros de “cash immédiat” afin de pouvoir répondre aux besoins de trésorerie de la compagnie pour les quatre à cinq prochains mois face à la crise provoquée par l’épidémie de coronavirus. En attendant que les Etats français et neérlandais décident de la nationalisation de cette entreprise ou de l'injection massive des fonds pour permettre son redémarrage, les caisses sont, actuellement, vides et demandent vite à être renflouées. Cette situation risque d'être très préjudiciable à l'Afrique où les billets sont, traditionnellement, très élevés.