Retrait CAN 2019 au Cameroun

Après la visite, cet été, du président de la CAF, le Malgache, Ahmad Ahmad, au Cameroun, visite pendant laquelle il a rencontré le président, Paul Biya, et qu'à l'issue de cette audience, il avait déclaré que «La CAF ne disposait pas d'un Plan B » pour la CAN 2019, les Camerounais n'avaient plus de doute quant à l'organisation de cette compétition sur leur terre. Paul Biya, lui-même, lors de ses rares sorties publiques, avait tenu à rassurer l'opinion africaine en disant qu'il en faisait une affaire (rigoureusement) personnelle et que « La CAN serait organisée au jour dit », et dans d'excellentes conditions. Mais, une fois de plus, le président de la CAF a déjoué les pronostics. Il change de position comme le vent du désert change de direction. Il rend triste, cette fin d'année, tout un pays qui n'avait les yeux que pour cette CAN 2019.