Sénégal

Les avocats de l'ancien ministre sénégalais, Karim Wade, détenu, à Dakar, où il a été condamné, en mars 2015, à six ans de prison, pour enrichissement illicite, ont annoncé avoir déposé, mardi, 2 févier, à Paris, une plainte pour dénoncer sa "détention arbitraire".

Le chef de l'Etat du Sénégal, Macky Sall, a salué la découverte d'un important gisement de gaz naturel avec des réserves estimées à 450 milliards de mètres cubes, dans sa partie Nord, à la frontière avec la Mauritanie.

Le Sénégal veut être, aussi, souverain au niveau de la justice. Ses tribunaux, dit le gouvernement, sont capables de juger les affaires de corruption concernant le père et les enfants Diack. D'où le refus d'extrader Papa Massata Diack, vers la France, qui a, par ailleurs, signé des conventions judiciaires avec le Sénégal.

Le président sénégalais, Macky Sall, a traduit son engagement de réduire son mandat de sept à cinq ans, dans un projet de révision constitutionnelle, dont le texte a été rendu public ce lundi.

Le président du Sénégal, Macky Sall, écourtera-t-il, finalement, son mandat, pour le ramener de 7 à 5 ans, comme il l'avait promis, au moment où il accédait au pouvoir. A mesure qu'on se rapproche de 2017, le débat fait rage.

Au Sénégal, comme en France, la guerre contre le terrorisme fait l'objet d'un déficit de débat et de communication, entre les autorités et le peuple. Les conséquences de cette politique ont un coût difficilement supportable.

Le président du Sénégal, Macky Sall, va en guerre contre un islam qui dénature la croyance religieuse telle qu'elle a toujours été pratiquée par des confréries religieuses sénégalaises, depuis des lustres.

Le président de l'Association de victimes de crimes du régime d'Hissène Habré (AVCRHH) nous écrit, ce matin, pour faire connaître la position de son organisation.
L'avocat sénégalais, Mbaye Jacques Ndiaye, a porté plainte contre l'actuel président tchadien, Idriss Deby Itno, devant le Tribunal spécial africain, qui juge, son prédécesseur, Hissène Habré. L'affaire est prise très au sérieux au Tchad.
Le bureau politique du Front national de salut public/Mom Sa Rew livre un véritable réquisitoire au pouvoir du président, Macky Sall, qualifié de valet de l'impérialisme.