Salvador

On ne badine pas avec la loi à San Salvador. Personne n'est au-dessus des règlements et la justice est indépendante. Pour preuve, l'ancien président salvadorien, Elias Antonio Saca, a été condamné, mercredi, 12 septembre, à dix ans de prison et à rembourser la somme de 260,7 millions de dollars, sur les 301 millions qui ont été détournés pendant qu'il était au pouvoir entre 2004 et 2009. De quoi faire réfléchir en Afrique...