Tentative d'assassinat

La chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Lyon a maintenu les poursuites engagées contre un ancien espion suspecté d'avoir voulu tuer un opposant congolais en France. Le procès aura donc lieu, ce qui permettra, peut-être, à Ferdinand Mbaou de savoir si oui ou non, le président, Denis Sassou-Nguesso, est le commanditaire de cet assassinat raté.

Le chef de l'Etat zimbabwéen, Emmerson Mnangagwa, a accusé les partisans de l'ancienne première dame, Grace Mugabe, d'avoir fomenté l'attentat dont il est sorti indemne ce week-end, en pleine campagne électorale pour la présidentielle du 30 juillet. En fait, il s'agit d'une simple précaution de langage pour ne pas créer la polémique alors qu'il va se présenter à l'élection présidentielle, la première de sa vie, dans quelques semaines. Mais, en cercles fermés, le président candidat à sa succession aurait demandé aux services de sécurité d'avoir Grace Mugabe à l'oeil. Il est convaincu que si Camarade Bob, son prédécesseur, a, définitivement, tourné sa page politique, Grace Mugabe, toujours ambitieuse, est loin d'avoir dit son dernier mot.

Un convoi du chef du gouvernement d'union nationale libyen (GNA), Fayez al-Sarraj, a essuyé, ce lundi, 20 février, des tirs, à Tripoli, selon les porte-parole du GNA et du Conseil d'Etat libyen.

Pour le combat politique, que Dieu lui préserve la vie jusqu'à ce qu'il revienne dans le bon chemin. Car, il fait fausse route aux côtés de son maître, Pierre Nkurunziza. On l'aura compris : le responsable de la communication présidentielle du Burundi, Willy Nyamitwe, a échappé, lundi, 28 novembre, soir, à une tentative d'assassinat, première du genre depuis des mois, et signe que ce pays en crise reste, extrêmement, instable.

L'ancien président, Moncef Marzouki, qualifié d'anti-djihadiste primaire, serait dans le collimateur des djihadistes qui veulent lui faire la peau. Ses proches demandent le renforcement de sa sécurité.