Venezuela

Le Parlement vénézuélien, contrôlé par l'opposition, a déclaré, samedi, 5 janvier, illégitime, le nouveau mandat du président, Nicolas Maduro, qui doit débuter le 10 janvier, promettant d'encourager un "gouvernement de transition" et des "élections libres".

Alors qu'on lui promettait l'exil, à défaut de se retrouver, carrément, entre quatre planches, le président du Venezuela, Nicolas Maduro, reprend du poil de la bête. Il n'y a pas longtemps, le tonitruant, Donald Trump, menaçait de le faire tomber, mettant la CIA et certains homologues voisins hostiles, à contribution. Mais, Dieu est juste. Le camarade, Nicolas Maduro, a fait des réformes nécessaires pour résoudre la très difficile situation que traverse, actuellement, son pays, victime de la baisse des cours du pétrole. Petit à petit, il réussit à remettre de l'ordre dans la Maison (Venezuela), méthodiquement et efficacement. Preuve qu'il a la situation en main, il se remet à voyager, loin. C'est ainsi que lundi, 11 septembre, i a rendu visite au président algérien, Abdelaziz Bouteflika, avec qui, il parle le même langage.

En octroyant 5 millions de dollars à 10 pays africains, le Venezuela démontre que, malgré de graves difficultés budgétaires ressenties dans le pays à cause de la baisse drastique des recettes pétrolières, l'esprit de son mythique et défunt président, Camarade, Commandant Hugo Chavez, existe, toujours, dans ses relations avec l'Afrique.