BURKINA FASO : Le président du CNT se déclare à son tour président du Burkina Faso

BURKINA FASO : Le président du CNT se déclare à son tour président du Burkina Faso

"Peuple du Burkina Faso,

Depuis hier, mercredi, 16 septembre 2015, des éléments du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) ont fait irruption dans la salle de conseil des ministres, au palais de Kosyam, et ont pris en otage, le président de la transition, son premier ministre, et ses ministres.

Malgré le dialogue engagé avec eux, durant toute la nuit par la haute hiérarchie militaire pour amener les éléments du RSP à la raison, ceux-ci ont persisté sur la voie d’un putsch sans issue.

Manifestement, la volonté de ce groupe armé n’est pas de dialoguer, mais de prendre le pouvoir, justement, en connexion avec les partis politiques de l’ancien régime.

Dans la situation où le chef de l’Etat et le premier ministre et le gouvernement sont, actuellement, séquestrés, j’assume, désormais, les pouvoirs dévolus au chef de l’Etat. Et c’est à ce titre que j’invite le chef d’état major des armées et les chefs d’état major des différentes régions militaires à prendre, immédiatement, toutes les dispositions pour que cette forfaiture soit arrêtée puisque c’est un groupe armé qui s’oppose à la volonté du peuple, c’est pour cela j’en appelle aux forces républicaines, militaires.

La nation est en danger. Aucun sacrifice ne doit être trop grand pour préserver les acquis de la marche vers le renouveau que notre peuple a acquis de haute lutte à l’issue de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.

J’exprime ma reconnaissance à l’Organisation des Nations-Unies, à l’Union européenne, à la France, à l’Union Africaine, à la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), pour leur soutien, sans faille, qu’elles continuent de manifester aux institutions de la transition".

Moumina Cheriff SY

Président de la transition par intérim

Président du Conseil national de la transition (CNT)