AFRIQUE DE L'OUEST : Création d'une compagnie maritime sous-régionale

Le président de la CCIT (Chambre de commerce et d'industrie du Togo), Germain Meba, a fait cette annonce au sortir d'une audience chez le président de l'Assemblée nationale, Dama Dramani. Le président de la CCIT accompagné de plusieurs hommes d'affaires a fait connaître au président de l'Assemblée nationale le fond de ce grand projet maritime.

Porté, uniquement, par des investisseurs privés, le projet sera géré par le secteur privé avec des bénéfices pour garantir sa durabilité. C'est le Togo qui a été choisi pour abriter le siège de la nouvelle compagnie.

En effet, le projet est initié par la Fédération des Chambres de commerce et d'industrie de l'Afrique de l'Ouest (FCCAO) et vise à terme, la facilitation des échanges maritimes entre l'Afrique de l'Ouest et du Centre, à travers la création d'une société de compagnie maritime du nom de Sealink. Le projet bénéficie de l'apport financier de certaines banques nigérianes et camerounaises.

La création de cette compagnie maritime permettra aux investisseurs privés africains de disposer d'une société, qui n'appartient qu'à eux. Ils pourront, ainsi, participer au développement de leur pays respectif à travers cette initiative. Pour Germain Meba, « La compagnie va permettre aux opérateurs économiques de pouvoir exporter moins cher leurs produits » (notre photo montrant le 3e quai à containers du Port autonome de Lomé récemment inauguré).

La création de cette nouvelle compagnie maritime au Togo s'inscrit dans la politique de partenariat public privé de transport maritime prônée par les premiers responsables des pays de l'Afrique de l'Ouest. Le président de l'Assemblée nationale a, par ailleurs, félicité les opérateurs économiques togolais pour leurs efforts et les a encouragés dans la promotion des échanges commerciaux maritimes Sud-Sud.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires