CORONAVIRUS : la Banque africaine de développement crée un fonds de solidarité doté de 10 milliards de dollars

Ce Fonds de solidarité est mis à disposition des gouvernements et de l’ensemble des acteurs du secteur privé d’Afrique afin de combattre avec efficacité la propagation du COVID-19.

La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé, mercredi, 8 avril, la création d’un Fonds doté de 10 milliards de dollars pour aider les pays membres régionaux à lutter contre la propagation du COVID-19 sur le continent.

Cette nouvelle initiative de la Banque lui servira de relais principal pour diriger ses opérations dans le contexte de crise actuel. Ce Fonds est mis à disposition des gouvernements et de l’ensemble des acteurs du secteur privé d’Afrique.

Le président de la BAD, Akinwumi Adesina, a indiqué que cette enveloppe tenait compte des difficultés budgétaires de nombreux pays du continent.

Le Fonds est doté de 5,5 milliards de dollars pour les opérations souveraines dans les pays membres de la Banque et de 3,1 milliards de dollars pour les opérations souveraines et régionales via les pays du Fonds africain de développement (FAD), le guichet de prêt à taux concessionnels du Groupe de la Banque chargé de répondre aux besoins des pays fragiles. Un montant supplémentaire de 1,35 milliard de dollars sera consacré aux opérations du secteur privé.

Il y a deux semaines, la Banque a émis un emprunt obligataire social, « Combattre le COVID-19 », d’un montant record de trois milliards de dollars, soit, le plus grand emprunt social libellé en dollars américains émis sur le marché international des capitaux. La semaine dernière, le Conseil d’administration de la Banque a, également, approuvé l’octroi d’une aide d’urgence COVID-19 de deux millions de dollars pour soutenir les interventions de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur le continent (sur notre photo le président de la BAD avec le patron de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus). 

« Nous vivons une époque exceptionnelle, où nous devons prendre des mesures audacieuses et décisives pour sauver et protéger des millions d’Africains. Nous sommes engagés dans une course pour sauver des vies et aucun pays ne sera laissé pour compte », assuré le président de la BAD, Akinwumi Adesina.

Les plus populaires