KENYA-QATAR : L'émir attendu à Nairobi pour faire campagne pour l'Unesco

C'est, mardi, 11 avril, que l'émir du Qatar devrait fouler le sol de Nairobi, la capitale kényane. Plusieurs accords devraient être examinés et signés, en présence des deux chefs d'Etat : "Les accords qui seront signés concerneront l'éducation, l'enseignement supérieur et la recherche scientifique, ainsi que, la coopération culturelle", selon le porte-parole de la présidence kenyane, Manoah Esipisu.

Selon nos informations, l'émir devrait en profiter pour demander le soutien de son candidat au poste de directeur général de l'Unesco. Celui-ci devrait être pourvu avant la fin de cette année, à Paris. On ne sait pas, encore, exactement, qui sera le candidat de l'Union africaine, lors de cette élection, même si l'Egypte compte présenter un candidat. Le mandat de la Bulgare, Irina Bokova, prendra fin, fin novembre prochain.

A noter, cependant, que la popularité du Qatar, ces derniers temps, est en berne, en France, pays où la plupart des onze candidats à l'élection présidentielle, reproche à François Hollande (sur notre photo avec l'émir en mai 2015 lors de la vente des Rafale de Dassault) et, hier, à Nicolas Sarkozy, d'avoir favorisé un climat d'affaires (ventes d'armes, immobilières et même de club de football notamment) avec le Qatar et l'Arabie Saoudite, accusés,pourtant, de soutenir le terrorisme islamique, qui mobilise toutes les énergies en Hexagone actuellement.

Les plus populaires