TOGO-UNION EUROPEENNE : Le dialogue politique continue...

La 21ème session du Dialogue politique Togo – Union européenne s’est tenue, mardi, 8 décembre 2020, à Lomé, sous la présidence conjointe du Ministre des Affaires étrangères, de l’intégration régionale et des Togolais de l'extérieur et de l’ambassadeur de l'Union européenne auprès de la République togolaise (notre photo). La rencontre, fondée sur l'article 8 de l'Accord de partenariat ACP-UE, a permis d’échanger sur les questions politiques, économiques et sociales d’intérêt commun entre le Togo et l'Union européenne. 

Outre le professeur, Robert DUSSEY, Ministre des Affaires étrangères, de l’intégration régionale et des Togolais de l’extérieur, la délégation togolaise était composée de Payadowa BOUKPESSI, Ministre d’Etat, Ministre de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et du Développement des territoires, de Pius AGBETOMEY, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et de la Législation, du Général Yark DAMEHANE, Ministre de la Sécurité et de la Protection civile, et du professeur, Moustafa MIJIYAWA, Ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de l’Accès universel aux soins.

 

De son côté, la délégation européenne était composée de Joaquín TASSO VILALLONGA, ambassadeur de l’Union européenne, de Matthias VELTIN, ambassadeur d'Allemagne et de Jocelyne CABALLERO, ambassadrice de France. 

 

Les discussions ont porté, dans un premier temps, sur la crise de la COVID-19. Le Togo a salué la solidarité montrée par l’Union européenne et ses Etats-membres, tant au niveau national (avec des aides rapides et substantielles pour mitiger l’impact sanitaire et socio-économique de la pandémie) qu’international (en appuyant l’allégement de la dette des pays frappés par la crise ainsi que l’initiative COVAX pour la mise à disposition de vaccins dans les pays à faibles revenus). Les deux parties ont, également, échangé sur les risques que la crise de la COVID-19 peut engendrer en matière d’expression démocratique et de situation des droits de l’Homme dans le monde. 

 

Les participants se sont félicités de l’excellente qualité des relations bilatérales. Ils ont réitéré le partenariat important entre l’Union européenne et le Togo en faveur de la décentralisation. Ils ont examiné les opportunités de densification des liens économiques à travers l’amélioration du climat des affaires et de la gestion des finances publiques. Ils ont évoqué le renforcement de la coopération UE-Togo en matière de sécurité dans le cadre notamment des projets financés par l’Union européenne.

 

L’Union européenne et ses Etats Membres ont salué les progrès enregistrés par le Togo en matière de gouvernance économique et de développement, ainsi que, dans les domaines de la paix et la sécurité, tout en encourageant des réformes plus ambitieuses dans les domaines de la justice, de l’inclusion sociale, de la consolidation de la démocratie et de la lutte contre la corruption. 

 

Les deux délégations ont, aussi, abordé d’autres questions d’intérêt commun comme la situation sécuritaire au Sahel, l’intégration régionale africaine, le partenariat Union africaine – Union européenne et la préparation du prochain sommet UE-UA prévu en 2021.

 

L’Union européenne et le Togo ont réitéré leur engagement en faveur du multilatéralisme pour mieux faire face aux défis régionaux, continentaux et globaux. Dans ce contexte, les deux délégations ont salué la récente conclusion des négociations de l’Accord de partenariat Post-Cotonou entre l’Union européenne et les membres de l’OEACP et ont félicité le professeur DUSSEY pour cette réussite en tant que négociateur en chef pour ces derniers.

 

Les plus populaires