COSMETIQUES : Disparition du terme « Whitening » des emballages

Pour les cosmétiques pour peaux noires, le terme «Whitening » est, désormais, proscrit suite au contexte mondial des manifestations anti-racistes depuis l'assassinat, à Minneapolis, de George Floyd. C'est ainsi que plusieurs géants de l’industrie cosmétique tels que le numéro 1, l'Oréal, Unilever, Johnson and Johnson et Procter and Gambler, ont décidé de faire évoluer leur communication de manière éthique en retirant les termes Whitening, Lightening (Blanchissant), Fair (Clair) sur le packaging (emballage) de leurs produits.

Depuis 2000, Label Beauté Noire est précurseur concernant les questions de la prévention d’informations relatives aux dangers de la dépigmentation volontaire de la peau (blanchiment de la peau) en tant qu’enjeu de santé publique auprès du ministère de la Santé (ANSM / DGCCRF) et instances cosmétiques professionnelles. En France, c’est le 16 novembre 2011 que le ministère de la Santé avait décidé de reconnaître la dépigmentation volontaire de la peau comme étant un enjeu de santé publique.

ANSM : http://ansm.sante.frhttp://ansm.sante.fr/S-°©‐informer/Presse-°©‐Communiques-°©‐Points-°©‐presse/Mise-°©‐en-°©‐garde-°©‐sur-°©‐les-°©‐risques-°©‐lies-°©‐a-°©‐la-°©‐pratique-°©‐de-°©‐depigmentation-°©‐volontaire-°©‐de-°©‐la-°©‐peau-°©‐Communique

Pour Label Beauté Noire, «Outre le caractère purement discriminatoire de ces termes, il s’agit tout de même d’une évolution concernant un marché longtemps décrié pour la qualité et la sécurité des ingrédients». En ligne de mire des actifs «blanchissants» nocifs comme l’hydroquinone, les dermocorticoïdes et le mercure. En 2011, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les crèmes blanchissantes étaient utilisées par 25% des femmes au Mali, 35% en Afrique du Sud, 59% au Togo et 77% au Nigeria.

Pour Isabelle Mananga Ossey (sur notre photo avec Dr Maria Neira, directrice Département santé environnementale de l'OMS), créatrice du Label Beauté Noire, «Plus qu’un simple effet d’annonce marketing, cette mouvance correspond à des attentes légitimes d'utilisateurs inquiets pour leur santé en quête de produits réglementaires certifiés ». La crise sanitaire mondiale actuelle du Covid-19, ainsi que, les Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU réaffirment la responsabilité sociétale des entreprises (RSE ) en terme de renforcement des messages de prévention et de bonnes pratiques professionnelles.

En attendant la concrétisation de toutes ces résolutions, Label Beauté Noire annonce la tenue de la 3ème Journée mondiale de la dépigmentation et du défrisage prévue le 16 novembre 2020. Elle est nommée «Worldskinbleaching Day 20 » en partenariat avec l’OMS.

contact@labelbeautenoire.org ou manangaosseyisa@gmail.com

Les plus populaires