RACISME ANTI-NOIR : La Business School de la « City, University of London » renonce au nom de Cass

A l’avenir et suite aux discussions sur les liens historiques entre Sir John Cass et la traite des esclaves, l’école cessera d’emprunter le nom de Cass.

La City, University of London a annoncé que son école de commerce ne s’appellerait plus Cass Business School.

Cette décision a été prise, le 3 juillet, par le conseil de la City, en tenant compte des points de vue exprimés par une grande partie des actionnaires, et après une longue concertation quant à une partie de la richesse de Sir John Cass obtenue par la traite des esclaves. Cette décision unanime a été prise car l’emprunt du nom de Cass était contraire aux valeurs de la City : la diversité et l’intégration.

L’école de commerce avait été renommée Sir John Cass Business School dix-huit ans auparavant, suite à un don de la Fondation Sir John Cass.  La Fondation a vu le jour en 1748 et porte le nom de Sir John Cass, dont la richesse a été utilisée à titre posthume pour créer un organisme caritatif d’éducation.

Pour l’instant, l’école sera renommée « City’s Business School », mais, les discussions au sujet d’un nouveau nom sont, toujours, en cours.

Julia Palca, présidente du conseil de la City, a déclaré lors de cette annonce :
« Nous reconnaissons l’immense douleur et le mal causés aux membres de notre communauté de la City et de l’école de commerce ainsi qu’aux nombreuses populations noires par l’association du nom de l’école avec la traite des esclaves. Si nous continuons à utiliser le nom Sir John Cass, cela sera perçu comme l’approbation d’une personne dont la richesse est en partie due à la traite des esclaves. Cela ne correspond pas à nos valeurs de diversité et d’intégration. C’est pourquoi nous avons pris la décision de retirer ce nom ».

Le professeur, Paul Curran, président de la City University of London a ajouté :
« L’annonce de notre décision concernant la modification du nom de la City’s Business School ne signifie en aucun cas que la question est réglée.  Nous allons poursuivre le travail que nous effectuons actuellement afin de résoudre l’inégalité raciale et de nous assurer que City est un lieu de travail et d’études ouvert à tous.  Nous avons été à l’écoute des préoccupations de la communauté de la City quant au nom de l’école de commerce et nous avons également tenu compte de leurs expériences personnelles liées au racisme et à l’inégalité dans le monde actuel ».

Le professeur Paolo Volpin, doyen par intérim de la « City’s Business School », a, de son côté, affirmé :
« C’est la bonne décision, mais, il s’agit uniquement de la première étape. Il est important que cette décision soit suivie d’actions concrètes et mesurables, témoignant de notre engagement pour l’égalité des races et l’intégration.  La communauté BAME de l’école (communauté rassemblant les personnes de couleur non blanche au Royaume-Uni) tient actuellement un colloque afin de découvrir comment améliorer l’intégration au sein de la communauté de l’école par des moyens concrets et mesurables. Ainsi, nous nous assurons de célébrer l’unicité et nous redoublons d’effort pour valoriser notre sentiment intense d’appartenance ».

Le 10 juin, la City a commencé à passer en revue l’ensemble des sources historiques de financement afin de déterminer tout lien potentiel avec l’esclavage et d’émettre des recommandations. La présidence de cette vérification revient à Madame Hunada Nouss, également, membre du conseil de la City.  Un groupe diversifié de membres du personnel de la City et d’experts indépendants externes en fait partie. Le rapport concernant cette vérification devrait être rendu en août.
 

Les plus populaires