TCHAD : La BAD fait un don de 11 millions de dollars pour l’éducation des filles et l’alphabétisation des femmes

Le projet sera financé sur les ressources de la Facilité d’appui à la transition (FAT) de la Banque et sera mis en œuvre sur une durée de cinq ans

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, mercredi, 9 décembre 2020, à Abidjan, un don de huit millions d’unités de compte (6,54 milliards de F CFA, soit, 11,26 millions de dollars américains) au Tchad, pour le financement du Projet d’éducation des filles et d’alphabétisation des femmes (PEFAF).

Le projet sera financé sur les ressources de la Facilité d’appui à la transition (FAT) de la Banque et sera mis en œuvre sur une durée de cinq ans par le ministère tchadien de l’Education nationale et de la Promotion civique (MENPC), en coordination avec les partenaires actifs dans le secteur de l’éducation, les organisations de la société civile et les jeunes. Il bénéficiera d’une contribution non-monétaire du gouvernement tchadien à hauteur de 404,9 millions de F CFA (713 000 dollars américains).

Le PEFAF vise, notamment, à rénover le complexe scolaire du Lycée Amriguébé, à N’Djamena, à construire un nouveau lycée de filles à Massakory, dans la province d’Hadjer Lamis, et à les équiper en mobiliers et équipements pédagogiques, scientifiques et numériques. Il permettra, également, d’alimenter les deux établissements en eau potable, en électricité via l’énergie solaire, de doter leurs infirmeries de lots de médicaments, de construire des latrines et des laboratoires informatique et scientifique.

Le PEFAF contribuera à améliorer l’accès à l’éducation secondaire de qualité et dans un environnement scolaire sain et sécurisé pour 5 000 filles et à former 2 200 enseignants du corps d’encadrement pédagogique et des responsables administratifs. Il permettra de dispenser des programmes d’alphabétisation à plus de 7 500 femmes de deux provinces (Hadjer Lamis, Ouaddaï) et de N’Djaména, et de sensibiliser les populations de la zone du projet sur l’importance de la scolarisation des filles afin de réduire les mariages et grossesses précoces, ainsi que, les violences basées sur le genre. Le projet mettra en œuvre un dispositif de suivi et d’encadrement des initiatives accompagnées pour renforcer leurs impacts.

Le Projet d'éducation des filles et d'alphabétisation des femmes est intégré dans le Plan intérimaire de l’éducation du gouvernement du Tchad, qui vise à améliorer le système éducatif du pays et à renforcer le capital humain.

 

 

Les plus populaires