Aller au contenu principal

Vaccin Spoutnik V : Les Occidentaux reconnaissent que c'est l'un des meilleurs anti-covid sur le marché (sinon le meilleur)

Image
Partager
Categorie
jeu 04/02/2021 - 15:47
Body

L’annonce par Vladimir Poutine, le 11 août 2020, de la mise au point d’un vaccin russe avait été accueillie dans un climat d’incrédulité générale. Les sarcasmes fusaient. Un vaccin russe ? Ah ah ! Elle est bien bonne. A base de vodka ? Ce pays reste égal à lui-même. En toute chose, les Russes cultivent toujours la discrétion. Ils ne se dévoilent qu'après-coup. Souvenez-vous de l'astronaute américain, Neil Amstrong que le camp occidental (en pleine guerre froide à l'époque) annonçait être le premier homme à marcher sur la lune. C'était en juillet 1969. Le problème est qu'une fois arrivé sur la lune, il avait trouvé que le drapeau soviétique y était, déjà, planté. Sans que cela ne fasse l'objet d'aucun tapage de la part de Moscou. Le vaccin Spoutnik V est une sorte de répétition dans cette façon de faire, dans la discrétion. Personne ne savait que la Russie préparait un vaccin aussi performant puisque même les essais préliminaires se firent en toute confidentialité. Le monde entier a été surpris au moment où le président, Vladimir Poutine, en personne, et l'une de ses deux filles, ont accepté, cette fois, devant les caméras russes, de se faire vacciner pour donner du crédit au vaccin Spoutnik V. Malgré cette assurance, les commentaires ont commencé à aller bon train dans le camp occidental où les laboratoires accusaient un grand retard. Six mois, plus tard, ce vaccin est commandé par des dirigeants occidentaux à l'instar du Français, Emmanuel Macron. Quel virage !

Début février, un essai clinique publié par The Lancet confirme l’efficacité du vaccin russe à 92 %. The Lancet est la référence en matière scientifique dans le monde occidental. Une parution dans cette revue donne un brevet d'acceptabilité du vaccin russe. Dès lors, les pourfendeurs d'hier sont devenus les premiers à le commander. D'autant plus que le Spoutnik V n'exige pas un stockage à -80 °C. Avec un petit -18 °C, on le conserve dans de bonnes conditions.

Dans un article cinglant, le quotidien, L’Opinion, constate que la France est le seul pays des cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations-Unies à ne pas avoir su créer un vaccin contre la Covid-19. Alors que l'Institut Pasteur (France) est accusé d'avoir été le co-créateur avec la Chine du fameux coronavirus, qui fut, malencontreusement, échappé des laboratoires de Wuhan. Les Chinois, depuis, se sont rattrapés en maîtrisant la pandémie chez eux (pas la France où on envisage un 3e confinement) et en devenant le plus grand pays exportateur de vaccins anti-covid de par le monde.

Première dans les starting-blocks de l’utilisation du vaccin russe, la chancelière allemande Angela Merkel (sur notre photo avec Vladimir Poutine) ne s'est pas fait prier pour une telle avancée : « Au-delà de toutes les différences politiques qui sont actuellement importantes, nous pouvons néanmoins travailler ensemble dans le cadre d’une pandémie, dans un domaine humanitaire »,  a-t-elle argumenté pour faire passer la pilule dans le monde occidental auquel elle appartient. Mais, aujourd'hui, plus la peine. Tous se bousculent pour passer commande à Poutine, qui est même débordé au niveau de ses chaînes de production.

 

 

 

Partager

Economie

La France est en train de transférer vers la Banque centrale des Etats d'Afrique de l'Ouest (BCEAO)  cinq milliards d’euros de réserves de change appartenant à des Etats ouest-africains utilisant l

Les violences perpétrées par les milices ont ruiné le pays en profondeur.

En amont de la Coupe du monde de football 2022, le pays révise sa législation du travail.

Les grandes banques Barclays et Crédit Suisse ont annoncé qu'elles ne financeraient pas le projet con