Aller au contenu principal

CENTRAFRIQUE : Heureuse prolongation du mandat de la MINUSCA

Image
Partager
Categorie
ven 19/11/2021 - 15:46
Body

La reconduite pour un an du mandat de la MINUSCA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-Unies pour la stabilisation en Centrafrique) est une bonne nouvelle.

La MINUSCA n'étant pas parvenue à venir à bout des milices armées, fait l'objet de vives critiques quant à son efficacité. C'est sous-estimer la complexité et la gravité du conflit centrafricain et un argument qui milite en faveur d'un accroissement des moyens mis à la disposition de la MINUSCA.

Les actions de la MINUSCA ont probablement permis d'éviter de plus grands massacres (sur notre photo, Faustin Archange Touadéra se fait accompagner par les personnels de la MINUSCA avant son investiture). 

Des contingents de la mission onusienne se sont malheureusement encore récemment illustrés par des comportements (suspicions de viols, de trafics de diamants …), qui ont terni la réputation  de la mission onusienne auprès de la population.

Les campagnes de dénigrement contre la MINUSCA menées sur les réseaux sociaux et les manifestations dirigées contre la force onusienne inspirées, semble-t-il, par Moscou n'ont rien arrangé. A cela, il faut ajouter que le gouvernement centrafricain  valorise l'action des sodats russes et ne cherche pas à mettre en valeur la mission onusienne.

La MINUSCA a fini par devenir un bouc émissaire livré à la vindicte d'une population excédée par plus de huit ans de violences extrêmes de la part de milices sans foi, ni loi.

La prolongation du mandat de la MINUSCA permet de rappeler que celle-ci agit au nom de la communauté internationale. Elle est la principale force militaire légitimement habilitée à rétablir la paix en Centrafrique.

La Russie et la Chine se sont abstenues lors du vote du Conseil de Sécurité sur la reconduite du mandat de la MINUSCA.

Touadéra avec Guterres.Faustin Archange Touadéra et Antonio Guterres : Les relations ne sont pas au beau fixe.

La Russie voudrait avoir les mains libres pour agir en Centrafrique et rester le "protecteur en titre" du gouvernement en place. Les soldats russes et les incontrôlables mercenaires de la société de sécurité Wagner pourraient ainsi conduire des opérations hors de tout contrôle.

La Chine, quant à elle, souhaite continuer à bénéficier de contrats commerciaux avantageux dans le cadre d'une Route de la Soie passant par le continent africain.

Pour toutes ces raisons, il faut se féliciter de la prolongation du mandat de la MINUSCA en espérant qu'on lui donnera les moyens humains et matériels de mener à bien sa mission.

Patrick David 

Docteur en droit 

 

Partager

Politique

Une étape a été  à nouveau franchie dans la " russification " de la Centrafrique. Il est envisagé de rendre obligatoire la langue russe à l'Université dès la première année à la rentrée 2022.

La Cour de cassation a écarté, mercredi, 1er décembre, tous les recours de l'ancien chef d'Etat, Nicolas Sarkozy, et de son camp dans l'enquête sur les soupçons de financement libyen de sa campagne

De nouvelles attaques en Centrafrique ont fait, dimanche, 28 novembre, une trentaine de morts à environ 500 km au Nord-Ouest de la capitale Bangui. Les rebelles du groupe 3R sont pointés du doigt.

Le prochain Sommet de l'Union africaine prévue à Addis Abeba (si les rebelles n'attaquent pas la capitale éthiopienne comme ils le projettent) permettra au président du Sénégal, Macky Sall, d'accéd