Aller au contenu principal

COVID-19 : Quatre traitements ayant fait leurs preuves autorisés par le ministère camerounais de la Santé

Image
Partager
Categorie
ven 16/07/2021 - 14:58
Body

Le ministère camerounais de la Santé se fait connaître à l'international comme celui qui a le plus distrait les fonds alloués par le FMI (une partie des 180 milliards de F CFA) pour mieux combattre la pandémie du coronavirus au Cameroun. Aujourd'hui, il se fait distinguer de la plus bonne des manières : en l'espace de quelques jours, il a autorisé la mise sur le marché de quatre traitements anti-covid-19 qui ont fait leurs preuves au Cameroun.

La Commission nationale du médicament du ministère camerounais de la Santé, lors de sa séance du 17 au 19 mai 2021, a autorisé la mise sur le marché camerounais du Médicament Traditionnel Amélioré dénommé « COROCUR, poudre sèche de Thymus vulgaris de 50 g, flacon de 60 ml ». Fabriqué par Docteur Yagnigni Mfopou Euloge et Les Promoteurs de la bonne santé, ce produit est indiqué comme étant un « Adjuvant au traitement du Covid-19 » et selon son concepteur, Dr Yagnigni, il a guéri 1.500 malades covid-19.

CorocurLe Corocur.

Deuxième traitement à être homologué par la Commission nationale du médicament du ministère camerounais de la Santé, le Médicament Traditionnel Amélioré dénommé « PALUBEK'S, poudre sèche, sachet de 18 g » fabriqué par Christine Bekono, une spécialiste de la pharmacopie africaine domiciliée à Mbalmayo, ville située à une cinquantaine de kilomètres de Yaoundé. Son produit, qui a aussi fait ses preuves sur le marché camerounais, est, également, un « Adjuvant au traitement du Covid-19 ».

PaluBek'sPalubek's.

Derniers traitements admis sur le marché camerounais par la Commission nationale du médicament, les Médicaments Traditionnels Améliorés dénommés « ADSAK COVID, flacon de 15 ml et ELIXIR COVID, flacon d 125 ml » sont une fabrication de Monseigneur, Samuel Kléda, l'archevêque métropolitain de la ville de Douala. Naturopathe connu depuis plus de trente ans, Mgr Kléda a, déjà, guéri près de 30.000 malades covid-19 pour 0 décès. Son traitement est, gratuitement, proposé aux malades covid-19, dans les structures sanitaires des différents évêchés du Cameroun.

Les deux traitements proposés par l'archevêque de Douala.Elixir et Adsak, les deux traitements proposés par l'archevêque de Douala.

 

Partager