Aller au contenu principal

AFFAIRE PEGASUS : Emmanuel Macron (très probablement) espionné par le Maroc, ce qui met l'Elysée en grosse colère

Image
Partager
Categorie
mar 20/07/2021 - 19:05
Body

Selon les informations de France Inter, le président, Emmanuel Macron, prend l’affaire très au sérieux et des vérifications sont en cours. Savoir que le grand espion national qui espionne tous ses adversaires politiques (dans la perspective de la présidentielle de 2022) se trouve être lui-même élément d'espionnage (pas des Russes car c'est leur travail ni des Américains) mais du Maroc. Gravissime !

Il faudra bien l'accepter, même si cela fait mal quelque part : Emmanuel Macron a été surveillé par le logiciel espion, Pegasus, pour le compte du Maroc, révèle, mardi, 20 juillet, le consortium international de journalistes, Forbidden Stories, et ses 16 partenaires, dont la cellule investigation de Radio France. Une agence de renseignement du Maroc aurait entré l'un des numéros du chef de l'Etat dans le logiciel espion en 2019, ce qui pourrait lui avoir permis d'accéder à ses conversations privées. Celles avec Brigitte, son épouse, et d'autres intimes. "Si ces faits sont avérés, ils sont très graves. Toute la lumière sera faite sur ces révélations", réagit l'Elysée à France Inter (sur notre photo, Emmanuel Macron reçoit le roi Mohammed VI à l'Elysée ignorant qu'il sait tout de lui).

Ce n'est pas tout. Plusieurs membres du gouvernement sont, également, visés. Les numéros d'une quinzaine de ministres ou ex-ministres français ont été sélectionnés en vue d’une possible infection de leur téléphone. Parmi eux, l'ancien premier ministre, Edouard Philippe, ainsi que, son épouse, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, ou encore, le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire. Là encore, c'est une agence de renseignement marocaine qui aurait lancé cette vaste opération.

Quand on dit que le Maroc est un Etat policier par excellence, ce n'est pas faux. Son caractère d'Etat policier est fondé depuis Hassan II et se poursuit avec Mohammed VI au nom de la survie de la monarchie.

Cela dit, le Maroc ne se laisse pas abattre pour autant. Le gouvernement a qualifié, lundi, 19 juillet, de "mensongères" les informations de Forbidden Stories et de ses partenaires selon lesquelles les services du royaume avaient infiltré les téléphones de plusieurs personnalités étrangères. On attend les preuves du gouvernement.

Pegasus est un logiciel fourni par une société israélienne, NSO, qui bénéficie du parapluie de l'Etat israélien et de ses services secrets dont le Mossad. Autant dire que le Maroc est un partenaire de premier plan de l'Etat d'Israël dans des domaines de l'espionnage et du contre-espionnage, entre autres, ce qui ne peut qu'étonner le Marocain moyen qui était très loin de le savoir et même de le penser.

Faustin-Archange TouadéraFaustin-Archange Touadéra, le président centrafricain, est l'un des chefs d'Etat africains les plus espionnés par les services français depuis qu'il s'est mis sous la protection de Vladimir Poutine et de la Russie. Il doit sourire de ce qui arrive à Macron.

Une leçon quand même à retenir : Emmanuel Macron dont les services espionnent les dirigeants africains matin, midi et soir, sans aucune inquiétude, sans se soucier des qu'en dira-t-on, aura une idée de la souffrance qu'il leur fait endurer, quand il aura les détails de ses propres communications et « affaires privées » que les services marocains épluchaient et décortiquaient à longueur de journées. Comme on dit, c'est bien fait pour lui.

 

 

 

Partager

Politique

Depuis la Suisse où il termine quelques jours de congés bien mérités, le président camerounais, Paul Biya, est entré dans une colère noire après que son armée eut perdu treize hommes suite à deux a

Le président, Emmanuel Macron, reconnaît "une dette" de l'Etat envers la Polynésie française, Territoire français d'Outre-Mer (TOM), pour les essais nucléaires réalisés de 1966 à 1996, dans le Paci

Une campagne de diffamation contre l’archevêque de Brazzaville, Mgr Anatole Milandou, a été menée dans les réseaux sociaux ces deux dernières semaines par une poignée de blasphémateurs anticatholiq

Les groupes armés occupent toujours une grande partie du territoire. Cantonnés dans les zones qu'ils contrôlent d'une main de fer, ils restent sur la défensive.