Aller au contenu principal

CENTRAFRIQUE : François Bozizé dans le collimateur de la Russie (Le "phénix " risque cette fois de ne pas renaître de ses cendres)

Image
Partager
Categorie
ven 30/04/2021 - 10:41
Body

François Bozizé se terre en brousse au milieu de ses partisans. En prenant la tête de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC), a-t-il fait le geste de trop ?

Valery Sakharov (notre photo), le très influent conseiller à la présidence centrafricaine en matière de sécurité nationale en le qualifiant de "criminel" a voulu passer un message fort : l'ex-président est dans le viseur de la Russie.

François Bozizé n'avait probablement pas prévu une telle réaction de l'alliée privilégiée du moment du président centrafricain.

N'ayant rien d'un " kamikaze", Francois Bozizé n'hésitera pas à lâcher ses partisans, si le danger, pour lui, est trop grand. Ce ne sera pas la première fois qu'il abandonnera ses troupes en rase campagne pour choisir le chemin de l'exil.

Cette fois, le "phénix" risque de ne pas renaître de ses cendres.

Difficile de compatir au sort de François Bozizé, personnalité controversée qui, lors de sa longue carrière, a fait souvent peu de cas, c'est un doux euphémisme, des droits humains et faisant passer ses intérêts avant l'intérêt de son pays.

Il ne faut pas, pour autant, s'illusionner. Les motifs de la Russie n'ont probablement rien à voir avec la protection des droits humains.

Il s'agit, pour elle, d'apporter un appui au président Touadéra et de s'installer durablement en Centrafrique. Un objectif qui ne fait pas les affaires de la grande rivale qu'est la France.

Patrick David 

Docteur en droit 

 

Partager

Politique

Selon des informations crédibles, Idriss Déby serait décédé, non pas le 20 avril 2021, mais, dans la nuit du 18 au 19 avril et ne serait pas tombé les armes à la main au cours d’un affrontement ave

François Bozizé se terre en brousse au milieu de ses partisans. En prenant la tête de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC), a-t-il fait le geste de trop ?

Le remède contre le coronavirus découvert au Bénin et à Madagascar, les Européens ne veulent pas en entendre parler, ils s’en moquent comme de l’an quarante.

Ce numéro 496 qui devait sortir fin mars et qui a été décalé suite à la décision des autorités françaises de lancer un 3e confinement courant avril, sera chez les marchands de journaux à partir de