Aller au contenu principal

GUINEE : Purge au sein de la magistrature (Le colonel Mamadi Doumbouya est au travail)

Image
Partager
Categorie
jeu 30/12/2021 - 05:37
Body

Le président de la Guinée, chef de la transition, Mamadi Doumbouya, poursuit sa purge à la tête de l’Etat guinéen. Après avoir, au mois d’octobre dernier, mis à la retraite des dizaines de généraux et hauts gradés de l’armée, de la Police et de la Douane, le président Doumbouya se tourne, cette fois, vers la justice : 41 magistrats sont mis d'office à la retraite dont le président de la Cour suprême. Qui dit mieux en Afrique de l'Ouest ?

Dans la nuit du mardi 28 au mercredi 29 décembre 2021, la télévision nationale guinéenne a rendu compte d’une série de décrets signés par le président Doumbouya, chef de la transition (notre photo).

Lesdits documents mettent à la retraite une quarantaine de magistrats guinéens. La mesure va entrer en vigueur à compter de ce 31 décembre 2021.

Les magistrats visés par la mesure du chef de l’Etat sont ceux des cours et tribunaux, mais également, des magistrats en fonctions au Cabinet du ministre de la Justice.

Une quarantaine de magistrats mis à la retraite.Une quarantaine de magistrats sont mis d'office à la retraite.

Le fait notable est que le président de la Cour suprême guinéenne figure parmi les magistrats visés par la mesure du chef de l’Etat. Mamadou Syma Sylla, grand magistrat, ayant dirigé le procès de l’ancien président, Alpha Condé, au lendemain de la présidentielle de 1998 sous la présidence de Lansana Conté, est ainsi envoyé à la retraite.

Mamadou Syma Sylla.Mamadou Syma Sylla le président de la Cour suprême n'a guère été épargné par le colonel président.

Il faut préciser que le magistrat, Mamadou Syma Sylla, en tant que président de la Cour suprême de la Guinée, avait recueilli en septembre dernier, la prestation de serment de Mamadi Doumbouya en tant que chef de l’Etat. Mamadou Syma Sylla avait, en effet, présidé la cérémonie solennelle d’investiture.

Autre grand nom de la magistrature guinéenne concerné par la mesure : Mohamed Aly Thiam. Ce magistrat préside l’association des magistrats de Guinée.

 

Partager

Politique

Le président Kaboré a été arrêté en fin de matinée du 24 janvier par les militaires et se trouve dans une caserne.

Le président du Burkina Faso, Roch Kaboré, est détenu par des soldats mutins dans un camp militaire.

La communication avec Eric Zemmour a toujours été compliquée.

Le Mali revendique encore une fois, l’abandon de la France dans le pays.