BENIN: Patrice Talon potentiel successeur de Boni Yayi !

C'est parti pour l'élection présidentielle béninoise de février 2016. La liste des candidats n'étant pas encore connue, aucune spéculation n'est, pour le moment, permise. Mais, tôt ou tard, le candidat soutenu par le président sortant deviendra l'homme à abattre. D'ores et déjà, l'homme d'affaires, Patrice Talon, hier faiseur de roi, pour avoir été souvent présenté comme le financier des campagnes de Boni Yayi, veut, à son tour, devenir calife. Son accession à la magistrature suprême au Bénin, deviendrait un véritable cauchemar pour le successeur de feu Mathieu Kérékou.

Pour que Boni Yayi ait une retraite heureuse, comme pasteur évangéliste, loin des tumultes politiques, Patrice Talon ne doit pas être élu président de la République. Ce sera tout l'enjeu de cette présidentielle et rien d'autre.

L'homme d'affaires ne le sait que trop bien. Après avoir mis à profit son long exil parisien à étoffer ses réseaux politiques, il a entrepris un maillage visant à fédérer plusieurs partis politiques et associations, autour de sa candidature. Conséquence, on risque, très vite, de se retrouver avec deux grands candidats, d'une part, Lionel Zinsou, l'actuel premier ministre, dont la candidature a été présentée par le chef de l'Etat, et, d'autre part, Patrice Talon. A côté des deux, évoluera, sans être dangereuse, une flopée de candidats à taille humaine. Dans une telle configuration, Talon irait gagnant. Dans tous les cas, s'il réussit à savoir se faire entourer, comme c'est le cas dans ses affaires, cette présidentielle sera dans sa poche.

Les plus populaires