BURKINA FASO : Orphelin de père, le parti CDP réclame le retour de Blaise Compaoré au pays

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a consacré ses deuxièmes journées parlementaires, les 22 et 23 septembre, à Ziniaré, dans l'Oubritenga, aux réflexions orientées sur le fondamentalisme islamiste et le terrorisme et a, aussi, statué sur un éventuel retour de l’ancien président, Blaise Compaoré (sur notre photo avec son épouse Chantal lors d'un voyage officiel à Abidjan), pour « mettre son expérience au profit » du Burkina Faso.

Même si le député, Alfred Sanou, et ses collègues ont beaucoup parlé du terrorisme (qui a refait surface avec le départ de Blaise Compaoré en exil, comme par hasard), les deuxièmes journées parlementaires du CDP, ont, surtout, été un rappel : le souhait de voir rentrer l’ancien président, Blaise Compaoré, de son exil en Côte d’Ivoire. Au CDP, on pense qu'il est incontournable si le gouvernement veut réussir sa lutte contre le djihadisme, qui frappe, maintenant, impunément, en plein cœur de Ouagadougou.

Les plus populaires