CONGO-BRAZZAVILLE : Arrestations au siège de l'UPADS à Brazzaville

Henri Boukoulou, André Ngalibaki, Clément Mierassa, Romain Kinfoussia, Marion Mandzimba Ehouanga et Emmanuel Bongouanza, ont été arrêtés ce matin, au siège de l'UPADS, à Diata (Brazzaville). Selon certaines sources, ils ont été conduits, au moins, certains d'entre eux, à la DST.

La panique est dans l'air du côté du pouvoir qui ne sait plus ce qu'il faut faire pour imposer sa paix des cimetières. Toutes les stratégies ont échoué.

La désobéissance civile marche à merveille et le pays est, complètement, paralysé, d'où le tout pour le tout du régime, avec ces arrestations. Au sein de l'IDC-FROCAD, on avance un plan pour liquider, un par un, les opposants les plus gênants. Attention à la CPI : déjà, il y a plus de 12 morts ! Sassou, tôt ou tard, devra répondre de ce sang versé.

Pendant ce temps, ses parents sortent du pays en utilisant toutes les voies possibles (Beach de Brazzaville, Maya Maya, frontières avec le Cameroun et le Gabon). Des barrages filtrants sont dressés sur certaines routes de l'intérieur du pays pour surveiller les sorties des familles des dignitaires. On craint les violences.

L'IDC-FROCAD annonce la victoire de sa stratégie et demande à ses partisans de tenir bon. La peur, depuis longtemps, (on le sait) a changé de camp.

Les plus populaires