CONGO-BRAZZAVILLE : Guy Brice Parfait Kolelas toujours dans l'opposition, jurent ses amis.

Notre dernier article sur le Congo-Brazzaville, sur www.afriqueeducation.com intitulé, « Congo-Brazzaville : Le dictateur en train d'entraîner une partie de l'opposition dans sa chute », a entraîné la réaction des amis politiques de Guy Brice Parfait Kolelas. Ceux-ci refusent de se remettre en question (comme si nos informations étaient fausses), mais, préfèrent, plutôt, nous donner des leçons de journalisme et d'éthique. Nous l'acceptons bien volontiers, en précisant, juste, qu'ils nous adulent, souvent, quand nous nous limitons à encenser leur champion. Pour ne pas faire plaisir au dictateur, passons à l'essentiel.

De temps en temps, la critique fait du bien quand elle fait avancer la cause. C'est pour dire, sans rien vous cacher, que votre site quotidien est rassuré que l'homme politique, Guy Brice Parfait Kolelas, soit resté ...lui-même. Car beaucoup craignaient que cela ne soit plus le cas. Le seul et réel vainqueur d'un tel recul aurait, alors, été le dictateur, qui, doit gouverner, seul, le Congo, avec ses 8% des voix obtenues à l'élection présidentielle, afin, de le sortir, seul, des difficultés dans lesquelles sa calamiteuse gestion l'a plongé. Pour nous résumer, on comprend que Kolelas, Mokoko, Okombi, Munari, Bowao, Mbaya, Mierassa, et les autres (qu'on ne peut citer tous), livrent le même combat !

Par ce temps de commémoration du 56e anniversaire de la fête de l'indépendance, à Madingou, dans la Bouenza, c'est un message fort à l'endroit du dictateur (finissant).

Voici du reste, la lettre des amis de Guy Brice Parfait Kolelas, dans son intégralité. Bonne fête.
La rédaction.

Chers Amis du Magazine Afrique Education …,

Nombreux sont ces Congolais qui sont en train de rire en vous lisant... Car, vous en faites un peu trop et cela devient vulgaire. Dans votre article, vous avez traité ici des rumeurs et non la réalité des faits. Chez nous, au Congo-Brazzaville, cela s'appelle du sangisa - sangisa en bon français cela se désigne comme étant du méli-mélo, et, c'est vraiment triste. Ainsi, nous vous prions de toujours traiter des informations tirées sur certains renseignements, et non de diffuser les actes des calculs politiciens de positionnement à l'instar de celui-ci. En lisant cet article, celui qui connaît bien le Congo-Brazzaville va vite comprendre même la source de ce mélange confus et désordonné.

En bons observateurs de la crise politique actuelle dans ce pays, nous constatons simplement que les partisans de Guy Brice Parfait Kolelas (les cadres) font un effort  de ne jamais répondre ou adhérer aux intrigues de tous les jours. Nous sommes sûrs s'ils répondaient eux aussi aux nombreuses allégations trop mal fondées que nous lisons tous les jours dans les réseaux sociaux, cela ne ferait que plaire à M. Sassou Nguesso. Ainsi, nous les félicitons pour cette position positive, cela est une bonne chose pour le changement que nous voulons au Congo-Brazzaville.

Par contre, les partisans de certains candidats des présidentielles passées, se coalisant avec quelques  indicateurs du Pct, ont trouvé comme cible la Codeha. Il sied de souligner qu'avant les élections,  tout était calme, mais, après les élections, malgré toutes les irrégularités connues dans son organisation, nous avons au moins connu les tendances  relatives au  poids politique de tout un chacun. Alors, les manœuvres négatives de positionnement ont commencé, cela fragilisant bien évidemment les actions de l'opposition.

Pourtant, la bonne politique était celle de capitaliser cette direction de la grande majorité de la population, ladite majorité qui s'est orientée  sur le vote de la personne de Guy Brice Parfait Kolelas. Curieusement,  les partisans des autres candidats multiplient des scénarios qui ne font qu'affecter fiévreusement l'opposition. Et, c'est cela que M. Sassou Nguesso adore. Lui, qui est le maître de la stratégie politicienne de «...diviser pour régner...».

Aujourd'hui, par nos différentes fonctions antérieures occupées dans ce pays, nous disons haut et fort que nous connaissons tous les acteurs politiques actuels du Congo-Brazzaville, dans leurs errements. Ainsi, nous soulignons devant l'opinion que la Codeha est en train de réussir là où le Mcddi avait totalement échoué. Et, Guy Brice Parfait Kolelas bien que bénéficiant de l'aura de son défunt père Bernard Kolelas, ce qui est naturel comme nous le voyons chez les Bush aux USA, Trudeau au Canada, Gandhi en Inde, Félix Tshisekedi en RD Congo, les Castro à Cuba, Michel en Belgique, etc... De nombreux indices et preuves nous confirment que le fils Kolelas est très loin, différent du père Kolelas. De ce fait, en corrigeant toutes les erreurs du père, le fils, par sa bonne capacité d'écoute et son esprit de rassemblement, ira loin. Nous ne voulons pas rentrer dans les détails ici, mais ceux qui connaissent bien au Congo-Brazzaville le président Guy Romain Kinfoussia, le Pasteur Ntumi, le Ministre Bonaventure Mbaya, etc... savent de quoi nous parlons...

Chers Amis d'Afrique Education,

1*/ Savez-vous qu'il y a des politiciens dans cette opposition congolaise qui avaient même invité Guy Brice Parfait Kolelas à ne pas se présenter comme candidat aux présidentielles, parce que M. Sassou Nguesso avait suspendu le Mcddi ? Cependant, il a été démontré par les urnes que pour la première fois, les jeunes pouvaient suivre un projet politique au Congo, celui des quatre provinces décentralisées, de l'action sociale pour les chômeurs, le développement de la formation professionnelle, la création des universités en provinces, le développement des rails et des autoroutes, etc... un projet créateur d'emplois par une économie libérale, les jeunes sur le terrain suivent ce projet politique...

2*/ Savez-vous qu'il y a des leaders politiques qui ont déclaré devant l'opinion publique ne pas pouvoir aimer les Sudistes parce qu'ils sont, dit-on des revanchards et des tribalistes ? Et ils ne se sont jamais excusés de ce grave écart de langage. Alors que le vrai tribalisme, nous le voyons avec ces pratiques honteuses de M. Sassou Nguesso...

3*/ Savez-vous qu'il y a des nombreux politiciens soi-disant de l'opposition qui s'affichent partout avec les gens du pouvoir de M. Sassou Nguesso, ils sont ensemble dans toutes les cérémonies de jouissance, ricanant et bavardant des problèmes de la nation ?  Mais, cela ne dérange personne. Pire, nous sommes dans un conflit politique ayant occasionné de nombreux morts...
4*/ Savez-vous que le diocèse catholique de la région du Pool par exemple, suite aux massacres perpétrés par le régime du Pct et aux populations déplacées dans ladite région du Pool, avait lancé un appel pour des aides humanitaires, et, aucun parti politique, aucune ONG congolaise, aucun homme politique d'autres régions du Congo-Brazzaville, ne s'est démené pour aller soutenir ne fût-ce que le diocèse  catholique de Kinkala dans ce sinistre ?  Pourquoi cela ?

Enfin, en revenant à votre article, il nous revient de vous signaler que Paulin Makaya entretient de très bons rapports fraternels avec Guy Brice Parfait Kolelas, les avocats de celui qui est arbitrairement emprisonné sont aussi des grands amis du dernier cité,  le reste c'est du mensonge.

Quant au général JMM Mokoko, personne ne peut aimer sa pénible situation du moment, cependant, ses équipes doivent corriger de nombreuses erreurs politiques qui sont les leurs par la création d'un parti politique par exemple, et après, adhérer dans les plate-formes en tant que parti politique pour éviter un certain désordre du moment...

POUR LE CONGO-BRAZZAVILLE, MILITONS POUR LA CONVOCATION D'UN DIALOGUE POLITIQUE SOUS L'EGIDE DE NOS PARTENAIRES INTERNATIONAUX. CAR  LE PAYS S'ENFONCE DANS LA BOUE.  AU LIEU DE BRICOLER LES INVECTIVES, RASSEMBLONS-NOUS AUTOUR D'UNE DEUXIEME CONVENTION DE L'OPPOSITION POUR MIEUX ABORDER LE DIALOGUE AVEC M. SASSOU NGUESSO...

Brazzaville, le 14 août 2016
FPDD  / Congo-Brazzaville
Association de développement démocratique et des Droits Humains.

Les plus populaires