CONGO-BRAZZAVILLE : Le dictateur à New York pour rencontrer Donald Trump

L'avenir appartient à ceux qui savent anticiper n'est-ce-pas ? Sauf que, pour les Congolais, c'est la mauvaise personne, ici, qui anticipe. Après d'âpres négociations en coulisses, les réseaux de Denis Sassou Nguesso (sur notre photo au Kremlin chez Poutine en novembre 2012) lui ont obtenu un rendez-vous, à plusieurs centaines de millions de dollars, avec le futur chef de la Maison Blanche, Donald Trump. Cette rencontre devrait avoir lieu, à New York, mercredi ou jeudi de cette semaine.

C'est la raison pour laquelle le dictateur s'est envolé ce matin pour New York où certaines sources annoncent, déjà, l'atterrissage de son avion.

Les négociations à ce qu'il semble auraient été faites sous la supervision du président russe, Vladimir Poutine, le nouvel ami du futur président américain, avec qui il entend travailler main dans la main. On voit déjà comment.

Sassou qui se sait sur un siège éjectable est passé par dessus la tête de l'ambassadrice des Etats-Unis au Congo, Stephanie S. Sullivan, pour obtenir ce rendez-vous qui va faire beaucoup jaser.

L'estime de Trump auprès des Congolais est au plus bas. La diaspora congolaise à New York annonce, déjà, des manifestations afin de rendre le séjour du dictateur exécrable chez Oncle Tom.

Les plus populaires