CONGO-BRAZZAVILLE : Sassou a exigé du président turc le retour (immédiat) du général Mokoko à Brazzaville

Aujourd'hui, si j'ai un petit conseil à donner à celles et ceux qui font des commentaires inappropriés sur le retour de Jean-Marie Michel Mokoko au Congo, c'est de leur demander d'arrêter de crier sur tous les toits que c'est UN RETOUR VOLONTAIRE OU LIBREMENT CONSENTI. Non seulement cela est totalement FAUX mais c'est surtout CONTREPRODUCTIF.

Aucun homme politique sérieux et avisé ne peut croire un seul instant que CE RETOUR PRECIPITE (pour ne pas dire expéditif) soit un retour volontaire ou librement consenti pour UNE RAISON EVIDENTE, le moyen de transport utilisé pour le ramener au Congo.
 
Qui peut croire que Denis Sassou Nguesso accepterait de mettre un jet privé à la disposition de Mokoko pour un retour volontaire de ce dernier au Congo ? Même le plus naïf des naïfs aurait beaucoup de mal à le croire...
 
Donc, pour moi, c'est très clair et tellement évident, ce retour précipité et expéditif lui a été imposé et il ne faut aucun doute que CELA FAISAIT PARTIE DE L'ACCORD SECRET passé entre Denis Sassou Nguesso et son ami Erdogan, le président de Turquie.
 
Au vu de la manière où ce sont passées les choses, on comprend aisément que parmi les termes de cet accord, il y avait non seulement L'INTERDICTION DE COMMUNIQUER mais aussi et surtout L'OBLIGATION DE RAMENER LE PRISONNIER MOKOKO AU CONGO UNE FOIS LES SOINS TERMINES. La Turquie a donc respecté à la lettre cet accord jusqu'au bout.
 
De toute évidence, si c'était un retour volontaire ou librement consenti, cela ne pouvait se faire autrement que par un vol régulier et surtout pas par un jet privé payé par Denis Sassou Nguesso.
 
Et puis franchement, si vraiment Mokoko avait le choix, serait-il rentré aussi précipitamment et sans même faire ne serait-ce qu'un escale de quelques jours à Paris ?
 
Donc, DIRE QU'EN HOMME D'HONNEUR, MOKOKO EST RENTRE VOLONTAIREMENT AU CONGO POUR ALLER CONTINUER DE RESTER EN PRISON, non seulement CELA EST TOTALEMENT FAUX mais c'est surtout CONTREPRODUCTIF (sur notre photo le général Mokoko à l'hôpital militaire de Brazzaville où il séjourne depuis son retour de Turquie exigé par le dictateur 5 étoiles).
 
Encore une fois, c'est de L'AMATEURISME...
 
Car pour nous autres qui menons sans relâche une offensive diplomatique pour le faire libérer, cela envoie UN TRÈS MAUVAIS MESSAGE (PUISQU'IL A LUI-MÊME VOLONTAIREMENT CHOISI DE RESTER EN PRISON, ALORS POURQUOI CONTINUER A DEMANDER A LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE D'EXIGER LA LIBERATION DE QUELQU'UN QUI A VOLONTAIREMENT CHOISI D'Y RESTER...)
 
Alors de grâce, il faut cesser de répandre de telles âneries...
 
Bienvenu MABILEMONO
est l'un des soutiens actifs de JMM Mokoko au sein de la diaspora congolaise.

Les plus populaires