CORONAVIRUS : Donald Trump juge et se déjuge

C'est comme si, au lieu de s'attaquer à la température qui monte à cause de la fièvre, Trump choisissait de casser le thermomètre. Pays le plus touché par la pandémie, les Etats-Unis continuent d’enregistrer quotidiennement des milliers de nouveaux décès liés au COVID-19 : plus de 71.000 morts ce mercredi, 6 mai. Mais, curieusement, pour y faire face, le président américain entend plutôt dissoudre son équipe chargée de gérer la crise du coronavirus. Curieuse manière de résoudre le problème de cette pandémie, qu'il négligeait il n'y a pas si longtemps. Toutefois, aux dernières nouvelles, il a décidé de maintenir cette cellule sanitaire supervisée par son vice-président. Un revirement spectaculaire qui en étonne plus d'un.

L’équipe chargée de coordonner la réponse des Etats-Unis à la crise sanitaire liée au coronavirus va être dissoute, puisque le pays s’apprête à amorcer la réouverture de l’économie, a déclaré, mardi, 5 mai, le président, Donald Trump ( sur notre photo Donald Trump entouré de William Bryan à gauche à la tête de la Direction des sciences et de la technologie et du vice-président Mike Pence à droite, le 23 avril 2020, à la Maison Blanche).

« Mike Pence et l’équipe ont fait du super boulot », a déclaré le chef de la Maison Blanche alors qu’il visitait une usine de fabrication de masques.

« Mais nous souhaitons prendre un virage légèrement différent et nous souhaitons mettre l’accent sur la sécurité et l’ouverture (de l'économie) et nous aurons un autre groupe qui sera chargé de cela ».

L'attitude étrange de Trump en langage non diplomatique est considérée comme une fuite en avant. C'est comme s'il ne savait plus quoi faire pour se débarrasser de cette pandémie qui noircit son horizon à six mois de l'élection présidentielle.

Cela dit, dans une série de tweets matinaux, le locataire de la Maison Blanche a souligné que cette cellule sanitaire, dirigée par Mike Pence et composée en particulier de responsables d'agence sanitaires et de médecins, avait été si efficace qu'elle continuerait «indéfiniment». Plus de dissolution en vue. Il a cependant précisé qu'il pourrait décider «d'ajouter ou de retirer» des membres dans ce groupe. Un revirement dont il est coutumier et qui ne surprend plus les Américains.

Les plus populaires