CORONAVIRUS : La Russie a développé un vaccin, annonce Vladimir Poutine (L'Afrique a ses plantes et ses écorces)

La production de masse devrait suivre prochainement, a déclaré le président russe, dont une des deux filles aurait déjà été vaccinée. En fait, c'est depuis avril que certains Russes, triés sur le volet, se font vacciner contre le coronavirus. Il s'agit des milliardaires et autres personnalités de la nomenklatura russe, qui soutiennent le pouvoir de Vladimir Poutine.

«Ce matin, pour la première fois au monde, un vaccin contre le nouveau coronavirus a été enregistré», a déclaré Vladimir Poutine , en ajoutant : «je sais qu'il est assez efficace, qu'il donne une immunité durable». Le président russe a ajouté que le vaccin avait passé avec succès l'intégralité des tests nécessaires. Le président russe annonce ce qu'on sait déjà. La Russie vaccine contre le coronavirus depuis bientôt quatre mois : http://afriqueeducation.com/politique/coronavirus_les_milliardaires_russ...

Le vaccin contre le coronavirus développé par la Russie a été baptisé «Spoutnik V» (V comme vaccin, ndlr), en référence au satellite soviétique, premier engin spatial mis en orbite, a déclaré le président du fonds souverain, Kirill Dmitriev, impliqué dans son développement. «Plus d'un milliard de doses» ont été pré-commandées par 20 pays étrangers, a-t-il également affirmé, précisant que la phase 3 des essais commençait mercredi, 12 août. Le fonds souverain a précisé que le début de la production industrielle était prévue en septembre.

Vladimir Poutine a déclaré que la vaccination se fera de manière volontaire. Le ministre russe de la Santé, Mikhaïl Mourashko, a déclaré que le vaccin sera produit par le Centre Gamaleï d'épidémiologie et de microbiologie, où il a été développé en collaboration avec le ministère de la Défense, ainsi que, par la société Binnopharm. Il devrait être en circulation le 1er janvier 2021, selon le registre national des médicaments du ministère de la Santé, consulté par les agences de presse russes.

La Russie avait assuré ces dernières semaines la production prochaine de milliers de doses de vaccins contre le nouveau coronavirus et «plusieurs millions» dès le début de l'année prochaine.

Actuellement, près de 200 vaccins sont en expérimentation dans le monde, généralement, en Europe, en Amérique et en Asie. L'Afrique qui est en retard dans ce domaine, est le continent qui, paradoxalement, a subi le moins des affres du coronavirus. Si tel est le cas, ce n'est pas le fait du hasard : la médecine africaine (pharmacopée traditionnelle) a repris ses lettres de noblesse. Les Africains devraient, donc, remercier le coronavirus de les avoir aidés à mieux ouvrir les yeux, à mieux situer où se trouvent leurs intérêts et leurs priorités.

L'intérêt des Africains est-il dans un vaccin dont personne en Afrique ne maîtrise la composition alors que certaines officines qui financent des laboratoires pharmaceutiques disent haut et fort qu'il est temps de tout faire pour réduire la population africaine, afin de lutter contre le réchauffement climatique ? C'est vrai que les dirigeants russes et chinois ne tiennent pas ce langage mais en Europe comme en Amérique du Nord, ce type de discours ne choque plus personne (sur notre photo Vladimir Poutine accueille le Sommet Russie-Afrique à Sotchi en octobre 2019).

Le problème de l'Afrique, c'est d'abord la dépendance de plusieurs de ses dirigeants face aux lobbys occidentaux (étatiques ou d'ordre privé). Il faudra s'en défaire en utilisant les voies et moyens qui sont à la marge de la légalité, sinon, on ne se s'en sortira jamais. Les urnes, par exemple, ne favorisent plus l'alternance en Afrique. Quand on ne change pas la constitution pour remettre les mandats à zéro, on les bourre et on met des systèmes informatiques qui favorisent le seul candidat du pouvoir dans le décompte des voix. La réalité étant celle-ci, que reste-t-il à la disposition de ceux qui veulent le changement ? La rue (insurrection, révolution) ou le canon (coups d'état), seul langage que comprennent les dictateurs. Africains, Africaines, c'est désormais la voie à suivre pour prendre votre destin en main.

Les plus populaires