CORONAVIRUS : Quand Poutine aide Trump au grand désespoir de Macron

Un avion de l'armée russe chargé de matériel médical et de masques de protection a décollé, mercredi, 1er avril, d'une base proche de Moscou à destination des Etats-Unis, rapporte la chaîne de télévision Rossiya 24. Vladimir n'aide pas seulement l'homme qu'il avait, activement, aidé pour qu'il accède à la Maison Blanche à la place de « la sorcière ». Le président russe aide, aussi, l'Italie, championne toutes catégories des décès provoqués par le coronavirus. Mais, pas l'ami français lui aussi à la traîne dans la guerre menée contre le virus.

Lors d'un entretien téléphonique avec Donald Trump, Vladimir Poutine avait proposé, lundi, 30 mars, de fournir une aide médicale aux Etats-Unis, où l'épidémie due au coronavirus a fait près de 3.900 morts pour 187.000 cas.

«Trump a accepté cette aide humanitaire avec gratitude», a assuré mardi soir Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin. Le président américain s'en est, lui aussi, félicité, malgré les réserves exprimées par certains de ses détracteurs, qui soupçonnent son homologue russe de chercher à exploiter politiquement la situation sanitaire.

«Il est important de souligner qu'en offrant une aide à ses collègues américains, le président (Vladimir Poutine) suppose que lorsque les fabricants américains d'équipements et de matériel médical auront augmenté leur production, ils pourront leur rendre la pareille si nécessaire», a ajouté le porte-parole de la présidence russe (sur notre photo Poutine et Trump se saluent le 11 novembre 2018 à Paris à l'occasion des 100 ans de l'Armistice).

Moscou a, également, apporté son aide à l'Italie, pays européen le plus touché par le coronavirus. Mais, rien chez Emmanuel Macron, qui a des soucis à se faire. Plus de 90% des Français pensent que son gouvernement et lui ont eu tout faux dans la gestion de cette pandémie. D'ores et déjà, un regroupement de 600 médecins a porté plainte au pénal contre le premier ministre, Edouard Philippe, et son ancienne ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Emmanuel Macron, qui en fait, est personnellement, visé, échappe, pour le moment, à cette colère juste parce qu'il dispose d'une immunité de la fonction, en tant que président de la République. Mais, après 2022, s'il n'était pas réélu, ses erreurs de gestion le rattraperaient devant la Haute Cour de la République.

En Russie, le bilan officiel de la maladie, est de 2.337 cas et 17 décès. Moscou est aussi en train de mettre au point, un vaccin contre le coronavirus. Les premiers essais sur les souris se feront en juin.

Les plus populaires