CORONAVIRUS : Qui veut tuer le très célèbre et indispensable professeur Didier Raoult ?

L'attitude d'une part non négligeable du corps médical français pousse à s'interroger. La façon dont elle traite son collègue, Didier Raoult, est étrange. Patron de l'Institut hospitalo-universitaire (IHU) de Marseille, il est celui qui guérit des patients atteints du coronavirus grâce, entre autres, à de l'hydroxychloroquine. Ce traitement n'est pas encore homologué ni par l'OMS, ni en France où il est cependant toléré. Toutefois, il est plébiscité par les patients, qui acceptent de le prendre du moment où il peut les guérir. Le débat est donc vif : doit-on laisser de côté un traitement comme celui-là qui peut guérir la maladie sous prétexte qu'il n'est pas encore homologué ? La priorité du médecin n'est-elle pas avant tout de guérir le malade ? C'eût été convenable si le débat restait sur un plan, strictement, scientifique sans déboucher sur la violence. Or, il s'avère que la vie du très cher professeur, Didier Raoult, est, déjà, menacée. Du coup, on se pose la question de savoir si l'acharnement dont il fait l'objet de la part de certains collègues n'est pas motivé par de puissants lobbys financiers tapis dans l'ombre ? Autrement dit, les professeurs de médecine qui désapprouvent totalement les méthodes de leur collègue Raoult ne sont-ils pas mus par des intérêts autres que scientifiques outre même le fait que beaucoup d'entre eux, n'ont jamais rien apporté à la science, ce qui les rendrait jaloux de la popularité grandissante de Raoult que Donald Trump cite en exemple depuis la Maison Blanche ?

Une enquête a été ouverte à la suite d'«actes d'intimidation» visant Didier Raoult, jeudi, 26 mars, par le parquet de Nantes. «Une enquête est en cours pour actes d'intimidation mais pas menaces de mort», a, toutefois, précisé Pierre Sennès, procureur de la République de Nantes. Il a indiqué que le parquet de Nantes avait été saisi car l'origine de l'appel téléphonique visant le directeur de l'IHU Méditerranée se trouve à Nantes.

Initialement ouverte par le parquet de Marseille, l'enquête «a été transmise au procureur de la République de Nantes, en raison du domicile de l'auteur des faits présumé», selon la procureure de Marseille, Dominique Laurens, confirmant une information du journal La Provence.

Selon La Provence, cette enquête a été ouverte suite à des menaces reçues par le professeur Raoult les 1er et 2 mars.

Le Professeur Raoult a annoncé, le 24 mars, se mettre en retrait du Conseil scientifique d'Emmanuel Macron, dont le but est de l'orienter dans la gestion du coronavirus "parce que le conseil ne correspond pas à ce que je pense être un devoir de conseil stratégique". Ceci explique-t-il cela ?

Les plus populaires