COTE D'IVOIRE : Ouattara octroie 18 milliards de F CFA aux généraux pour tuer les Ivoiriens qui se dressent contre son pouvoir

 

On savait Ouattara prêt à tout pour ne pas quitter le pouvoir (qu'il sera malheureusement) obligé de quitter bientôt. Mais question dérangeante : les généraux de l'armée ivoirienne sont-ils donc, aussi, corruptibles, domptables, malléables, achetables ? Sont-ils prêts à vendre leur âme, leur dignité pour de l'argent ? Acceptent-ils de jeter leur conscience d'homme d'honneur pour les sous ? Comment ont-ils pu accepter de tuer leurs frères ivoiriens pour de l'argent ? Pour quelques centaines de millions de F CFA, Ouattara a fait d'eux ce qu'il veut. Les généraux de l'armée de Côte d'Ivoire sont comparables à une soupe-oignon que « le menteur illimité » tourne, malaxe et retourne à sa guise et à son goût. Lanceur d'alerte, l'Ivoirien, Chris Yapi, généralement bien informé, nous fait savoir que Ouattara vient de sortir la somme de 18 milliards de F CFA (23 millions d'euros) pour soudoyer les généraux de l'armée ivoirienne. Objectif : tuer quand il le leur demande ; mettre tout Ivoirien hors d'état de nuire que lui indiquerait « le menteur suprême ». Voilà comment sont manipulés les officiers généraux de Côte d'Ivoire dont certains ont fait Saint-Cyr (en France) et qui mériteraient qu'on leur retire leur diplôme.

Juste avant le scrutin du 31 octobre et craignant un soulèvement des soldats, « le menteur perpétuel » a sorti, cette fois, discrètement, la somme de 18 milliards de F CFA pour arroser la haute hiérachie militaire et ses milices dont certaines sont gérées par « Photocopie », son frère même père même mère, dont les agissements sont, actuellement, suivis de très près à la CPI.

 

On se rappelle que pendant cet été, « le menteur d'Abidjan » avait acheté leur soutien avec 100 millions de F CFA (150.000 euros) et 50 millions de F CFA (75.000 euros) qu'il octroyait respectivement à chaque général et à chaque colonel ou ComZone. Pour les Ivoiriens, cette somme était déjà un scandale qui ne dit pas son nom. Mais, voyant que les choses vont de mal en pis, « le menteur » a tout simplement cassé la caisse pour mettre la hiérarchie militaire de son côté.

 

Cette somme a été remise au colonel major et chef d'état major particulier, Diarassouba Bakary, pour partager. Les généraux des forces armées ont obtenu, chacun, la somme de 500 millions de F CFA afin d'aller en guerre contre leurs frères et sœurs ivoiriens. Commandant supérieur de la gendarmerie, le général Apalo Touré a, pour sa part, obtenu 1,5 milliard de F CFA, soit, trois fois plus qu'un général normal.

 

 

Estimant que les ex-ComZones ne sont pas tous fiables, seuls les fidèles parmi les fidèles ont reçu, chacun, 400 millions de F CFA. Il s'agit notamment de Fofana et de Koné Zakaria. Le colonel Chérif Ousmane, lui, n'a reçu que 50 millions de F CFA au motif qu'il n'est pas très actif. Les autres ComZones considérés comme proches de Guillaume Soro donc peu sûrs, n'ont rien reçu. Une punition !

 

Selon Chris Yapi, les soldats et policiers envoyés à la résidence du président, Henri Konan Bédié, pour l'arrêter, mardi, 3 novembre, n'ont perçu que la somme de 100.000 F CFA chacun. Ridicule pour un tel sale boulot !

 

Le colonel major, Diarassouba Bakary, ne s'est pas oublié. Charité bien ordonnée commence par soi-même. Il s'est bien sucré (bien même) et a donné quelques miettes aux éléments du GSPR afin qu'ils aillent, le moment venu, au casse-pipe pour lui.

 

Si jusqu'à présent, les vaillants soldats de l'armée ivoirienne (notre photo) ne reclament pas les 25 millions de F CFA que « le menteur chronique » leur avait promis au lendemain de son arrivée au pouvoir en 2011, alors qu'ils entendaient profiter de cette période sensible pour presser Ouattara pour le paiement de cette somme, c'est justement parce que leurs chefs ont fait le travail en les divisant les uns contre les autres.

 

Question à 1 million de yuans chinois : Ouattara Alassane Dramane est-il plus intelligent que toute la Côte d'Ivoire réunie ?

 

 

 

Les plus populaires