DECES DU PRESIDENT TANDJA : Les condoléances de Faure Gnassingbé suite à la mort de ce grand ami du Togo

L'ancien président du Niger, le colonel, Mamadou Tandja, est décédé, mardi, 24 novembre, à Niamey. Il n'avait que 82 ans, donc, pas suffisamment âgé pour mourir. Il laisse, cependant, un grand vide dans son cercle relationnel où le Togo occupait une place primordiale. C'est vrai que le président togolais actuel n'était pas de sa génération, mais, son père, le Sage, Gnassingbé Eyadèma, entretenait d'excellentes relations avec le président « Tandja Mamadou » (comme on l'appelle couramment au Niger). C'est chez lui qu'il se ravitaillait, par exemple, en carcasses de mouton. Le Niger est réputé pour la qualité de son bétail. Pendant les sommets internationaux, les deux chefs d'Etat étaient inséparables. Non seulement, ils voyageaient à bord du 707 présidentiel togolais, mais, quand leurs deux délégations étaient nombreuses, le président togolais, laissait son frère et ami, Mamadou Tandja, rentrer, à Niamey, en premier lieu avec ses collaborateurs avant que l'avion ne venait récupérer le président du Togo avec sa propre délégation, dans un deuxième temps. C'est pour dire que si le président, Faure Gnassingbé, a dépêché son chef de la diplomatie, le professeur, Robert Dussey, auprès du président du Niger, Ingénieur, Mahamadou Issoufou, c'est, entre autres, parce que cette bonne relation bilatérale entre les deux grands anciens, a perpétué avec les présidents actuels, et le Togo, avec ce deuil, se trouve quelque peu en deuil aussi.

Le ministre togolais des Affaires étrangères a, également, participé à la 47e session du Conseil des ministres de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) sur le thème suivant : « Unis contre le terrorisme pour la paix et le développement » (sur notre photo le professeur Robert Dussey remet le message du président du Togo au président du Niger).

 

Les plus populaires