GABON : Ali Bongo Ondimba général (5 étoiles) comme feu le patriarche

On savait que le patriarche Ondimba est décédé arborant un grade de général (de l'air) 5 étoiles grâce à son passage dans l'armée de l'air. Mais pas son fils dont le point fort est d'avoir modernisé et féminisé l'armée gabonaise en étant son ministre des Armées pendant plus de dix ans. Un record tout de même. Pourtant, pendant ses multiples escapades avec ses troupes, il ne s'est jamais paradé avec les étoiles (a fortiori 5) sur sa tenue camouflée. Le 10 octobre dernier, il a pu s'afficher devant les Gabonais, qui, ont, ainsi, pu découvrir un nouveau général 5 étoiles de leur armée.

A l'occasion d'un vol organisé à l'intérieur du pays, alors qu'on attendait d'être embarqué à bord des avions qui faisaient la navette entre Léon Mba International Airport et Mouila où était organisée la cérémonie, un ancien ministre d'Etat de l'Intérieur me lista jusqu'à 14 généraux 5 étoiles que comptait l'armée gabonaise. C'était en 2003. Parmi les 14, il n'oublia pas de compter le patriarche. Ce chiffre a sans doute évolué car il n'est pas aussi difficile d'accéder au grade de général au Gabon comme c'est le cas dans les pays voisins comme le Cameroun notamment.

C'est donc sans grand étonnement que, samedi, 10 octobre, le chef suprême des armées (et ancien ministre des Armées), le président, Ali Bongo Ondimba, a revêtu un uniforme militaire et une coiffure 5 étoiles afin de commémorer, comme il se devait, la Saint-Michel qui est le Saint Patron des parachutistes.

A cette occasion, le général 5 étoiles André Oyini, feu oncle du chef de l'Etat, qui s'occupait de la sécurité du patriarche en tant que patron de la Garde républicaine a été honoré à travers l'inauguration du bâtiment abritant les services du nouvel état-major du Groupement d'intervention parachutiste (GIP) qui porte son nom.

L'abondance ne nuit pas : Trois des six pays de la CEMAC comptent, donc, trois chefs d'Etat qui arborent les grades de généraux d'armée ou 5 étoiles. Il s'agit par ordre d'ancienneté de Teodoro Obiang Nguema Mbasogo (Guinée équatoriale), de Denis Sassou-Nguesso (Congo-Brazzaville) et d'Ali Bongo Ondimba (Gabon). L'ancien président centrafricain, François Bozizé, est également général 5 étoiles depuis plus de 12 ans.

Quant à Idriss Déby Itno, il n'est plus général 5 étoiles mais tout simplement maréchal des armées du Tchad depuis le 12 août dernier.

Les plus populaires