GABON : Le nouveau gouvernement Issoze Ngondet II évitera-t-il la cohabitation en 2018 ?

Pierre-Claver Maganga Moussavou devient le vice-président de la République, poste non pourvu depuis la démission, en 2009, d'un autre natif de Mouila, Didjob Divungi di Dinge. Inamovible président du PSD, Pierre-Claver Maganga Moussavou (qui avait reconnu la victoire de Jean Ping à la présidentielle d'août 2016), n'est pas le plus populaire des opposants, mais, il est le plus réaliste, et le plus républicain. Le patriarche ne le considérait-il pas comme l'enfant terrible de la classe politique gabonaise ? Après avoir participé en tant que coordinateur de l'opposition, au Dialogue politique organisé par le président de la République, il a été, logiquement, récompensé pour la crédibilité de sa démarche en tant qu'opposant, le poste de vice-président au Gabon étant, traditionnellement, occupé par une personnalité non clivante, assez neutre et équidistante des deux grands blocs majorité-opposition. Didjob avec l'ADERE l'était. Maganga Moussavou, dans une moindre mesure, l'est aussi. Comme quoi, Ali Bongo Ondimba n'invente pas le fil à couper le beurre. Il est sur les traces de son (illustre) prédécesseur. Enfin !!!!!

René Ndemezo'o Obiang a, aussi, joué un rôle, extrêmement, important dans la tenue et la réussite du Dialogue. Ancien directeur de campagne de Jean Ping, il a vu, très très vite que la voie que voulait prendre son ancien mentor, n'avait pas d'issue, et l'a quitté. C'est ce réalisme (froid) de Ndemezo'o qui lui vaut la présidence du Conseil économique et social, un strapontin qui lui permettra d'asseoir son jeune parti, Démocratie nouvelle, pour être fin prêt en avril 2018.

Parlant du gouvernement proprement dit, 38 ministres y compris le premier d'entre eux, Franck Emmanuel Issoze Ngondet (sur notre photo avec le président Ali Bongo Ondimba), composeront la nouvelle équipe gouvernementale. Celle-ci n'aura que huit mois (pas plus) pour convaincre les Gabonais et le premier d'entre eux, Ali Bongo Ondimba. Car le danger guette le pouvoir en place. Si l'opposition (comme certains sondages tendent à le montrer actuellement) est en mesure de gagner les élections législatives de 2018, le locataire du Palais du Bord de Mer, verrait son pouvoir, fortement, amoindri avec l'avènement de la cohabitation qui est un système politique que ne connaissent pas encore les Gabonais : un président de la République et un premier ministre qui sont de bord politique différent. Avec l'esprit pervers actuel qui anime l'univers politique national, le Gabon risquerait d'avoir droit à la paralysie de ses institutions, faute d'un degré de maturité approprié de ses hommes et femmes politiques. En France, par exemple, la cohabitation avait, souvent, frisé la crise du régime, ce qui a expliqué qu'on réduise la durée du mandat présidentiel de 7 à 5 ans afin qu'elle coïncide avec celle des députés.

Il faudra, donc, éviter un tel cas de figure au Gabon.

Voici la liste complète du gouvernement dit Franck Emmanuel Issoze Ngondet II :

Par décret n° 252 du Président de la République en date du 21 août 2017,
Sur proposition du Premier Ministre, Chef du Gouvernement,
Le Gouvernement de la République est remanié ainsi qu’il suit :
 
MINISTRES D’ETAT
 
1- MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DE LA FAMILLE, DE LA PROTECTION SOCIALE ET DE LA SOLIDARITE NATIONALE
 M. Paul BIYOGHE MBA 
2- MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DES INFRASTRUCTURES, DES TRAVAUX PUBLICS ET DE L’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE
 M. Jean-Pierre OYIBA
3- MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DE L’HABITAT, DE LA VILLE ET DE L’URBANISME
 M. Bruno Ben MOUBAMBA
4- MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DE LA FORET, DE LA MER ET DE L’ENVIRONNEMENT
 M. Pacôme MOUBELET BOUBEYA
5- MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE
M. Guy-Bertrand MAPANGOU
6- MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DE LA SANTE
 Mme Denise MEKAM’NE EDZIDZIE
7- MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DE LA COMMUNICATION, DE L’ECONOMIE NUMERIQUE, DE LA CULTURE, DES ARTS ET TRADITIONS, CHARGE DE L’EDUCATION POPULAIRE ET DE L’INSTRUCTION CIVIQUE, PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT
 M. Alain-Claude BILIE-BY-NZE
8- MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DE LA JUSTICE, GARDE DES SCEAUX, CHARGE DES DROITS HUMAINS
 M. Francis NKEA NZIGUE
9- MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DU BUDGET ET DES COMPTES PUBLICS
 M. Jean-Fidèle OTANDAULT
 
MINISTRES
10- MINISTRE DE L’ECONOMIE, DE LA PROSPECTIVE ET DE LA PROGRAMMATION DU DEVELOPPEMENT DURABLE
 M. Régis IMMONGAULT TATANGANI
11- MINISTRE DES AFFAIRES PRESIDENTIELLES ET DE LA DEFENSE NATIONALE 
M. Etienne MASSARD KABINDA MAKAGA
12- MINISTRE DES TRANSPORTS ET DE LA LOGISTIQUE 
Mme Estelle ONDO
13- MINISTRE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L’ENTREPREUNARIAT NATIONAL ET DE L’INSERTION DES JEUNES
 M. Biendi MAGANGA MOUSSAVOU
14- MINISTRE DE LA PROMOTION DES INVESTISSEMENTS PRIVES, DU COMMERCE ET DE L’INDUSTRIE,
Mme Madeleine BERRE
15- MINISTRE DE L’EAU ET DE L’ENERGIE 
M. Patrick EYOGO EDZANG
16- MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION, DE LA FRANCOPHONIE ET DE L’INTEGRATION REGIONALE, CHARGE DES GABONAIS DE L’ETRANGER
M. Noël Nelson MESSONE
17- MINISTRE DU TRAVAIL, DE L’EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE
Mme Carmen NDAOT
18- MINISTRE DES RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS CONSTITUTIONNELLES, CHARGE DE LA MISE EN ŒUVRE DES ACTES DU DIALOGUE POLITIQUE
M. Blaise LOUEMBE
19- MINISTRE DE L’AGRICULTURE, DE L’ELEVAGE, CHARGE DU PROGRAMME GRAINE
M. Yves-Fernand MANFOUMBI
20- MINISTRE DES MINES 
M. Christian MAGNAGNA
21- MINISTRE DU PETROLE ET DES HYDROCARBURES
 M. Pascal HOUAGNI AMBOUROUE
22- MINISTRE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DE LA MODERNISATION DU SERVICE PUBLIC, CHARGE DE LA REFORME DE L’ETAT
M. Jean-Marie OGANDAGA
23- MINISTRE DE L’INTERIEUR, DE LA SECURITE, CHARGE DE LA DECENTRALISATION ET DU DEVELOPPEMENT LOCAL
M. LAMBERT MATHA
24- MINISTRE DE L’EDUCATION NATIONALE
 Mme Nadine Patricia ANGUILE épouse OBAME
25- MINISTRE DES SPORTS, DU TOURISME ET DES LOISIRS
 M. Mathias OTOUNGA OSSIBADJOUO
 
MINISTRES DELEGUES
26- MINISTRE DELEGUE AUPRES DU PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT, CHARGE DES AFFAIRES FONCIERES ET DU DOMAINE PUBLIC
 M. LAMBERT MATHA
27- MINISTRE DELEGUE AUPRES DU PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT, CHARGE DE LA DECENNIE DE LA FEMME, DE L’EGALITE DES CHANCES ET DE L’INVESTISSEMENT HUMAIN
Mme Clotilde Chantai MBOUMBA LOUEY
28- MINISTRE DELEGUE AUPRES DU MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DE LA FAMILLE, CHARGE DE LA PROTECTION SOCIALE ET DE LA SOLIDARITE NATIONALE
M. Jonathan NDOUTOUME NGOME
29- MINISTRE DELEGUE AUPRES DU MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DES INFRASTRUCTURES, DES TRAVAUX PUBLICS ET DE L’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE
 M. Anicet MBOUMBOU MIYAKOU
30- MINISTRE DELEGUE AUPRES DU MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DE L’ECONOMIE NUMERIQUE, DE LA CULTURE ET DES ARTS TRADITIONNELS, CHARGE DE L’INSTRUCTION CIVIQUE, PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT
Mme Chantai AKOUOSSO
31- MINISTRE DELEGUE AUPRES DU MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DU BUDGET ET DES COMPTES PUBLICS
Mme Irène Patricia BOUSSAMBA
32- MINISTRE DELEGUE AUPRES DU MINISTRE DE L’ECONOMIE, DE LA PROSPECTIVE ET DE LA PROGRAMMATION DU DEVELOPPEMENT
Mme Edwige BETHA ESSOUKOU
33- MINISTRE DELEGUE AUPRES DU MINISTRE DE LA PROMOTION DES INVESTISSEMENTS PRIVES, DU COMMERCE ET DE L’INDUSTRIE
Mme Irène LINDZONDZO
34- MINISTRE DELEGUE AUPRES DU MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION, DE LA FRANCOPHONIE ET DE L’INTEGRATION REGIONALE, CHARGE DES GABONAIS DE L’ETRANGER
Mme Sylvie Léocadie NZAOU
35- MINISTRE DELEGUE AUPRES DU MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION, DE LA FRANCOPHONIE ET DE L’INTEGRATION REGIONALE, CHARGE DES GABONAIS DE L’ETRANGER
M. Placide NDONG MEYO
36- MINISTRE DELEGUE AUPRES DU MINISTRE DE L’AGRICULTURE, DE L’ELEVAGE, CHARGE DU PROGRAMME GRAINE 
Mme Patricia TAYE
37- MINISTRE DELEGUE AUPRES DU MINISTRE DE L’EDUCATION NATIONALE M. Joseph MOUNDZIEGOU

Les plus populaires