GAMBIE : Les ambassadeurs en poste à l'étranger lâchent Yahya Jammeh les uns après les autres

« Nous, les ambassadeurs de la Gambie, nous vous exhortons vivement à accepter le choix du peuple gambien et à faciliter un transfert pacifique du pouvoir au président élu, M. Adama Barrow ». Voilà la position commune de plusieurs ambassadeurs gambiens, à l'étranger, telle qu'elle a été rendu publique, hier, lundi, 19 décembre.

Les premiers ambassadeurs signataires de cet appel sont : Dembo M. Badgie (Chine), Momodou Badgie (Turquie), Elizabeth Ya Eli Harding (Royaume-Uni), Dr Mamadou Tangara (New York), Momodou Aki Bayo (Russie), Teneng Mba Jaiteh (Belgique), Momodou Pa Njie (Sénégal), Lang Yabou (Espagne), Masanneh N. Kinteh (Cuba), Abdou Jarju (Guinée Bissau) et Mass Axi Gai (Ethiopie). Avant ce mouvement de masse, Cheikh Omar Faye, ambassadeur aux Etats-Unis avait montré le chemin à suivre, en invitant Yahya Jammeh à quitter le pouvoir. Mais, quelques heures après ce coup d'éclat, Cheikh Omar Faye était, purement et simplement, licencié par Yahya Jammeh. Malheureusement, pour ce dernier, le mouvement, au lieu de faiblir, s'est, plutôt, accentué. Nul doute que d'autres ambassadeurs, au niveau des pays membres de la CEDEAO, notamment, vont suivre, en démissionnant, à leur tour.

La volte-face spectaculaire de Yahya Jammeh (notre photo) qui dans un premier temps a reconnu sa défaite et félicité Barrow, pourrait plonger la Gambie dans une instabilité politique, craignent les diplomates. Pour prévenir une telle issue, la Mauritanie vient d'engager une médiation après avoir approché les deux camps.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires