GIGA-MEETING D'ABIDJAN : A 6 H GMT, le Stade Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan était déjà archi-plein

Une marée humaine, ce samedi, 10 octobre, au Stade Félicia d'Abidjan (entendez Stade Félix Houphouët-Boigny). Du jamais (jamais) vu en Côte d'Ivoire même quand le RHDP était chapeauté par le Vieux (entendez Henri Konan Bédié). Tout le cœur du pays (pas seulement de la ville d'Abidjan), bat au Stade Félicia. Toutes les attentions sont portées vers cette partie de la ville. Quand le « menteur d'Abidjan » (Alassane Ouattara) annonçait sa candidature, le 6 août dernier, il avait rassemblé 50.000 personnes. Ses partisans disaient qu'ADO montre ainsi sa popularité, en remplissant les 45.000 places du stade, voire, plus. Mais, pour montrer la très nette supériorité de l'opposition en terme de mobilisation, le professeur agrégé de cardiologie et secrétaire exécutif en chef du PDCI, Maurice Kakou Guikahué, avait lancé un défi de rassembler 5 fois plus de personnes, soit, 250.000 authentiques Ivoiriens militants de partis d'opposition et non des ressortissants de l'Afrique de l'Ouest qui se comptaient en milliers dans les rangs des applaudisseurs de Ouattara le 6 août.

Avec le déferlement qui a lieu, actuellement, sur le Stade Felicia, on aura nettement plus de 250.000 personnes. On sera dans le million de manifestants, comme l'annonçaient ces derniers jours, les organisateurs de ce giga-meeting. On leur donne crédit de cette affirmation car dès 6 H GMT, le stade était déjà plein, aussi bien dans les gradins que sur la pelouse (notre photo).

Les appels des ténors de l'opposition ont été entendus.

En effet, le président de EDS (partisans de Laurent Gbagbo) avait déclaré que « Le stade Houphouët-Boigny doit refuser du monde ». C'est le cas dès 6 H heure d'Abidjan.

De son côté, l'ancienne première dame, Simone Gbagbo, a lancé un appel : « Tous au Félicia ce samedi pour exiger le retrait de la candidature de Mr Ouattara ».

Christian Vabé a renchéri : « Un million de personnes dans la rue le 10 octobre au stade Félix Houphouët-Boigny car on ne peut pas compter sur Macron, l'Union africaine, les Nations-Unies, la CEDEAO ». Sous-entendu, « le menteur d'Abidjan », gros corrupteur devant l'éternel sait ce qu'il y a lieu de faire...

Le professeur, Maurice Kakou Guikahué, pour sa part, conclut : « Les partis d'opposition demandent un médiateur, pour qu'on s'asseye en tant que fils d'Houphouët et qu'on dialogue. Depuis 10 ans qu'Alassane Ouattara est président de la République, il n'a jamais rencontré son opposition. Donc, un médiateur est demandé pour encourager ce dialogue. Pour ce samedi, venez remplir le Stade Houphouët-Boigny. N'ayez pas peur, la sécurité sera garantie. S'il y a des « microbes » (éléments perturbateurs envoyés par le parti de Ouattara), nous avons des antibiotiques ».

Les plus populaires