L'UNION AFRICAINE LEVE LA SUSPENSION DU MALI : Même pas honte !

Le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA), organisation qui abrite le syndicat de chefs d'Etat et de gouvernement africains, a levé, vendredi, 9 octobre, la suspension du Mali de l'organisation continentale, imposée le 19 août au lendemain du coup d'état ayant renversé le régime du président Ibrahim Boubacar Keïta. Cette suspension est automatique en Afrique : dès qu'il y a un coup d'état dans un pays, l'UA ne cherche même pas à savoir ce qui s'est passé. Elle suspend, immédiatement, le pays de ses instances même si le coup d'état effectué est salvateur. En procédant ainsi, les dirigeants africains ont cherché à se protéger en mettant en place ce dispositif de dissuasion. Mais, empêche-t-il réellement un militaire de chasser un président par les armes ? Que non !

«Le Conseil de Paix et de Sécurité (de l'UA), au vu des récents développements politiques positifs, décide de lever la suspension qu'il avait imposée contre le Mali. A cet effet, la République du Mali est autorisée à participer pleinement à toutes les activités de l'Union africaine», a écrit l'organe de sécurité de l'UA sur son compte officiel Twitter.

Il faut dire et redire qu'il y a de bons coups d'état et de mauvais coups d'état. Le coup d'état d'août 2020 perpétré, au Mali, par le CNSP (Conseil national pour le salut du peuple) malien est un coup d'état salvateur pour la relance du Mali et de sa démocratie.

Ce coup d'état était le bienvenu parce qu'il n'a fait couler le sang d'aucun Malien ni de personne.

Il est le bienvenu parce qu'il est, fortement, soutenu par le peuple malien.

Il est le bienvenu parce que, deux mois après sa réalisation, il a permis de libérer les otages que le pouvoir dit démocratiquement élu d'Ibrahim Boubacar Keïta, n'arrivait pas à libérer depuis longtemps.

Il est le bienvenu parce que les militaires qui composent le nouveau gouvernement dirigé par le premier ministre, Moctar Ouane (notre photo), dans sa majorité sont libres dans les négociations que ne pouvait l'être Ibrahim Boubacar Keïta.

Il est le bienvenu parce qu'il va encore surprendre les Maliens dans le bon sens.

Les plus populaires