MALI : L'armée neutralise 50 djihadistes et libère 36 soldats

L'armée malienne a annoncé, samedi, 19 octobre, avoir «neutralisé» une cinquantaine d'«ennemis» (djihadistes) et être parvenue à libérer une trentaine de ses soldats lors d'une contre-offensive lancée après la double attaque du 30 septembre contre ses bases militaires. C'est plutôt une bonne nouvelle pour le peuple malien qui commençait à désespérer de son armée, championne toutes catégories de la contreperformance.

Une cinquantaine «d'ennemis ont été neutralisés», une trentaine de blessés et l'équipement détruit, a indiqué l'armée dans un communiqué. Trente-six soldats - sur la soixantaine portés disparus après l'attaque de fin septembre - ont été libérés, a-t-elle ajouté.

L'attaque du 30 septembre contre deux bases militaires du centre du pays - l'une des plus meurtrières de l'année pour l'armée malienne - s'est soldée par la mort de 38 soldats et a été revendiquée par le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM), lié à Al Qaïda.

Dès cette attaque du 30 septembre, l'armée avait annoncé avoir engagé de «gros moyens» pour reprendre des positions aux djihadistes (sur notre photo une séance d'entraînement de nouvelles recrues de l'armée malienne).

Un bataillon de l'armée sous commandement de la Force conjointe du G5 Sahel s'était engagé pour reprendre des positions tombées sous le contrôle de djihadistes.

Cela faisait depuis longtemps que le peuple malien n'avait pas eu de bonnes nouvelles venant de son armée.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires