MAURITANIE : La répression s'accentue sur les Négro-Mauritaniens

C'est la panique on dirait ! Que veut, en fait, le pouvoir de Mohamed Abdel Aziz (notre photo) ? Remplir les prisons du pays de prisonniers d'opinion et après, lancer à qui veut l'entendre «le pays ne compte aucun prisonnier d'opinion » ? Une attitude démagogique qui ne peut plus tromper personne. En tout cas, les militants de l'IRA, selon les résultats des dernières présidentielles où leur leader, Birame Dah Abeid, s'est classé 2ème, sont plus de 60.000. Le général-président va-t-il, tous, les mettre en prison ?

En plus des 13 militants et cadres, actuellement, en instance de jugement, 22 autres ont été arrêtés, le 1er août dernier, alors qu'ils s'apprêtaient à accueillir leur 1er vice-président, Brahim Bilal Ramadan, de retour des Etats-Unis. De la provocation pure et simple.

Ce mercredi, 3 août, jour du procès des militants concernés, on parle, déjà, de dizaines d'autres arrestations et séquestrations, sans oublier des blessés dont certains sont dans une situation grave, dont des femmes...

Lundi, 1er août, ce sont les jeunes du M 25 dont le seul tort est d'avoir protesté suite au verdict prononcé contre l'un d'entre eux, qui se sont vus écoper 3 années de prison fermes. D'autre part, deux ou trois membres du Mouvement «Mani Chari Gazoil » attendent, eux aussi, dans les couloirs du purgatoire judiciaire, qui semble tout dévoué aux directives du pouvoir exécutif.

Où allons-nous ? Avec une justice pareille, les investisseurs viendront-ils en Mauritanie ?

Cheikh Aïdara

Les plus populaires