PRESIDENTIELLE 2020 EN COTE D'IVOIRE : Alassane Ouattara a-t-il calmé les inquiétudes de ses militants RDR ?

Le 4e Congrès extraordinaire du parti au pouvoir, le RDR (Rassemblement des républicains) a clôturé ses travaux, samedi, 5 mai, par un discours du président de la République et président d'honneur du parti, Alassane Ouattara. Après l'annonce de la création du parti politique RHDP (Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix) par Henri Konan Bédié qui en assure, d'ailleurs, la présidence, Alassane Ouattara se devait de rassurer ses militants qui, habitués à gérer le pouvoir depuis 2011, vont devoir le céder, en 2020, à un autre parti membre du RHDP, grâce à une règle tournante non inscrite dans les statuts.

Henri Konan Bédié n'était pas présent à ce Congrès extraordinaire du RDR (notre photo). Il y était, seulement, représenté, mais, son nom était sur toutes les lèvres. Que d'inquiétudes que le pouvoir d'Etat géré (les mains fermées) par les dignitaires du RDR, depuis 2011, puisse leur échapper en 2020, juste parce que c'est le tour du PDCI-RDA de le gérer, et qui le réclame, d'ailleurs, à voix très haute pour qu'il soit bien entendu de tous ! C'est le pourquoi de la tenue de ce 4e Congrès extraordinaire avec comme thème central des travaux, « Le RDR mobilisé pour le RHDP unifié ».

En effet, Alassane Ouattara se devait de concrétiser, au niveau du RDR, un vœu partagé, à savoir, celui de transformer l'alliance avec le PDCI, l'UDPCI,le MFA, le PIT et l'UPCI, en un parti unifié. Ce dernier n'est que le résultat d'un cheminement commencé à Accra en 2004, poursuivi en 2005, à Paris, avant d'être expérimenté, avec succès, lors des élections présidentielles de 2010 et 2015.

Pour Alassane Ouattara, donc, « Le parti unifié RHDP, est véritablement une chance pour nous et pour les générations à venir. C’est dans le Parti unifié que nous consoliderons la paix et que nous préserverons durablement les acquis de notre gouvernance, le développement de notre pays et l’unité nationale ». Même si dans le RDR, tout le monde n'est pas d'accord avec lui : «  Je sais que certains parmi vous ont encore des doutes. Je sais aussi que d’autres sont réticents. Mais je vous demande de me faire confiance », a ajouté le président de la République. Voilà pourquoi pour les convaincre, il a dit que « Le RDR ne disparaîtra pas. Aucun parti ne disparaîtra. Tous les partis figureront dans le logo du RHDP ».

Pourtant, à travers le RHDP, ce sont les enfants d’Houphouët-Boigny qui se retrouvent pour continuer à bâtir  la Côte d’Ivoire dans la Paix,  l’Union, la Discipline et le Travail, pour des décennies. L'objectif du RHDP, c’est la stabilité politique de la Côte d'Ivoire et son développement économique pour l’épanouissement de tous nos concitoyens.
 
Désormais, la légalisation du parti va s'accélérer. Les Textes fondateurs et l’Accord politique vont être déposés au Ministère de l’Intérieur, pour une officialisation en bonne et due forme de ce nouveau parti politique.

Pour vaincre les dernières réticences, Alassane Ouattara propose l’organisation d'un Congrès constitutif  du RHDP dans les meilleurs délais, afin de permettre une assise du parti dans toutes les régions du pays. 

Ce Congrès constitutif devra poser les bases du choix du futur candidat à l’élection présidentielle de 2020. Et Ouattara d'ajouter que « Ce choix sera démocratique ».

Avant de conclure : « Je l’ai toujours indiqué, tout le monde pourra être candidat en 2020. Et le meilleur  d’entre nous sera désigné, par vous, comme candidat unique du RHDP en 2020 ».

Prochain épisode du feuilleton RHDP : Son congrès constitutif.
 

Les plus populaires