TOGO : Faure Gnassingbé prêt à augmenter le nombre de soldats togolais pour les opérations de l'ONU

Avant toute chose, le chef de la diplomatie togolaise, saisissant l’occasion de leur première rencontre officielle, a tenu à présenter, au nom du chef de l’Etat togolais, Faure Essozimna GNASSINGBE, ses félicitations à Antonio GUTERRES, pour sa brillante élection au poste de secrétaire général des Nations-Unies et à saluer, par ailleurs, l’engagement et le leadership dont il fait, déjà, preuve pour insuffler une nouvelle dynamique au Système des Nations-Unies face aux multiples défis mondiaux, en particulier, ceux auxquels l’Afrique reste confrontée.

Au cours de leur entretien, les deux personnalités ont abordé diverses questions d’intérêt international liées, notamment, à la paix et à la sécurité internationales, à la sécurité et la sûreté maritimes et à la mise en œuvre des Objectifs de développement durables (OMD), à l’horizon 2030, y compris d’autres questions d’actualités.

Abordant la question de la paix et de la sécurité internationales, le secrétaire général, qui s’est dit déterminé à relever les défis sécuritaires liés aux conflits armés et aux actes terroristes, s’est félicité de la participation active du Togo aux différentes initiatives internationales, en tant que l’un des principaux contributeurs de troupes aux opérations de maintien de la paix. A cet égard, le ministre a annoncé la décision du gouvernement d’augmenter le nombre des soldats togolais dans les opérations de maintien de la paix et réitéré l’engagement résolu du Togo à soutenir toute action visant à garantir un monde plus sûr et épris de paix. Antonio GUTERRES et le professeur DUSSEY ont conclu leurs échanges sur cette question en se déclarant, profondément, préoccupés par la situation sécuritaire et humanitaire qui prévaut, notamment, au Soudan du Sud, en Libye, en République Centrafricaine, en RDC, au Nord du Mali, au Burkina Faso, en Syrie, au Yémen et dans d’autres régions.

Sur la question de la sécurité et de la sûreté maritimes, le Secrétaire Général s’est réjoui de la tenue, à Lomé, en octobre 2016, du Sommet de l’Union africaine qui a abouti à l’adoption de la Charte sur la sécurité et la sûreté maritimes et le développement en Afrique. A ce titre, le ministre togolais des Affaires étrangères a salué l’appui apporté par les Nations-Unies à cette initiative et a sollicité le concours du Secrétaire Général en vue d’accélérer le processus d’appropriation de cette Charte par l’ONU comme un instrument juridique international, qui contribue à faire de l’océan un facteur de développement économique. Il a, également, salué l’initiative des Nations-Unies d’organiser, à New York, en juin prochain, une Conférence de haut niveau sur les océans et a assuré de l’intérêt que le gouvernement togolais attache à cette rencontre.

S’agissant de la mise en œuvre des ODD, ils n’ont pas manqué de saluer l’adoption, en septembre 2015, de l’Agenda de développement durable à l’horizon 2030, qui se veut un programme complet, ambitieux et multidimensionnel. Le professeur DUSSEY a saisi cette occasion pour exprimer la satisfaction du gouvernement togolais sur l’excellence des relations de coopération et de partenariat qui existent si, heureusement, entre le Togo et le Système des Nations-Unies dans le processus de réalisation de ce programme, tout en se réjouissant du choix du Togo comme l’un des deux pays pilotes dans le processus de mise en œuvre des ODD à travers, entre autres, le Plan national de développement durable (PNDD) et le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Pour terminer, le professeur DUSSEY a invité Antonio GUTERRES à effectuer une visite officielle au Togo.

Les plus populaires