TOGO/MAROC : Vers l'ouverture d'une fenêtre de partenariat

Quand on veut, on peut. La volonté précède toujours la capacité. En marge de la 5e Conférence ministérielle Euro-Afrique sur la migration et le développement, organisée au Maroc, le ministre togolais des Affaires étrangères et président de la Conférence des ministres des Affaires étrangères de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest), le professeur, Robert Dussey, a effectué une visite de travail, le 2 mai, à Marrakech, à l'invitation de son homologue, Nasser Borita, ministre chérifien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. Objectif : évoquer les sujets d'intérêt commun afin d'engager un partenariat gagnant-gagnant entre les deux pays frères.

Les relations bilatérales entre le Togo et le Maroc sont au beau fixe. Le président, Faure Gnassingbé, est à tu et à toi, avec son frère, le roi du Maroc, Mohammed VI (Que Dieu l'assiste !). Ces relations vont être renforcées, dans un avenir proche, d'où la signature d'un accord d'exemption de visas pour les détenteurs de passeport diplomatique, de service ou spécial.

Le professeur, Robert Dussey et son homologue, Nasser Borita, ont réaffirmé leur ferme détermination à combattre le terrorisme et la criminalité transfrontalière, et appelé à la mutualisation des efforts et à la poursuite de la coopération internationale pour venir à bout des fléaux qui les nourrissent, à savoir, le radicalisme, l'extrémisme violent et la piraterie maritime entre autres (notre photo). Le professeur Dussey en a profité pour informer son homologue de l'organisation, en juillet, à Lomé, d'une grande conférence sur la paix, le radicalisme et l'extrémisme violent, par la CEDEAO et la CEEAC, en partenariat avec les Nations-Unies et les pays et organismes bilatéraux et multilatéraux qui aident l'Afrique dans ce domaine.

Au regard de l'expérience particulière du Maroc dans la lutte contre le terrorisme et le radicalisme islamique, la visite du ministre, Nasser Borita, annoncée, à Lomé, dans les prochaines semaines, donnera, sans doute, l'occasion aux deux chefs de la diplomatie d'approfondir, amplement, l'angle par lequel le Maroc pourra être utile à cette grande conférence.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires