Politique

30 organisations d'activistes réunies, à Dakar, pour discuter des processus électoraux en Afrique, à l'invitation de la FIDH et de la conférence des OING de l'OIF, ont adopté une Feuille de route pour le changement par les élections et réaffirmé leur implication dans la campagne #MonVoteDoitCompter comme cadre de mobilisation internationale.

Le 21 juillet 2015, Pierre Nkurunziza surnommé le petit despote de Bujumbura, était élu président de la République du Burundi, à la faveur d'une élection, hautement, contestée, boycottée par l'opposition et tenue dans un contexte d'atteinte généralisée aux libertés fondamentales. Un an, plus tard, le régime est engagé dans une fuite en avant répressive aux dynamiques génocidaires, qui a, déjà, fait plusieurs milliers de morts, de disparus, de personnes arrêtées et torturées, et qui a poussé plus de 270 000 personnes à fuir le pays.

C'est comme si le dictateur était atteint d'une maladie contagieuse. Personne n'en veut à Kinshasa où il a offert ses bons offices.

Le vice-président sud-soudanais et chef des ex-rebelles, Riek Machar, a fait savoir, vendredi, 22 juillet, qu'il ne rentrerait pas dans l'immédiat à Juba et a désavoué, par avance, toute tentative du président, Salva Kiir, de se trouver un autre interlocuteur pour ramener la paix.

Le Sénégal a réaffirmé, mercredi, 20 juillet, son soutien à un retour du Maroc au sein l'Union africaine (UA), "une chose complètement naturelle" selon le président sénégalais Macky Sall. Toutefois, le soutien appuyé de Macky semble être dicté par d'autres considérations judiciaires : le cas Hissène Habré notamment.

Dix-sept soldats maliens ont péri, mardi, 19 juillet, dans l'attaque de leur base dans le Centre du Mali, le gouvernement dénonçant une opération "terroriste coordonnée", revendiquée par deux groupes armés, un peul et un djihadiste.

Porte-parole du MPC, un des nombreux groupes politico-militaires présents dans le Nord du pays, dans les zones de Sido, Kabo et Kaga Bandoro, Abacar Sabone semble vouloir se mettre en travers du chemin tracé par le professeur, Faustin Archange Touadéra.

Pour un drame qui a eu lieu dimanche, le gouvernement s'est bien gardé d'en faire état. Sans doute, ne voulait-il pas apeurer (encore plus) le peuple français qui venait d'être affecté par le carnage de la Promenade des Anglais, le 14 juillet, à Nice, qui a fait 84 morts.

La République arabe saharouie démocratique (RASD) est bien membre de l'Union africaine, la raison de la sortie du Maroc, en 1984, de l'OUA. Avec de puissants appuis comme l'Algérie et l'Afrique du Sud, la RASD ne fait que consolider ses positions au sein de l'organisation continentale. Le Maroc avait, dans ces conditions, grand intérêt à ne plus accentuer son isolement diplomatique.

Il est presque acquis que la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma restera à la présidence de la Commission jusqu'en janvier 2017. Mais déjà, elle a délivré les premiers passeports de l'Union africaine cet après-midi.

L'Union africaine (UA) comprend, toujours, autant de « mauvais élèves ». Alors qu'on annonce ce 27e Sommet comme déterminant au regard des sujets à l'ordre du jour, seule une moitié des 54 chefs d'Etat et de gouvernement, a effectué le déplacement de Kigali.

Le 27e Sommet de l'Union africaine (UA) qui se déroulera, à Kigali, les 17 et 18 juillet, devra être marquant à deux titres au moins : la nomination d'un président de la Commission en remplacement de la Sud-Africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, mais aussi, la mise en service, pour la première fois, du passeport panafricain.

L'islamologue suisse, Tariq Ramadan, a été refoulé par la Mauritanie, à son arrivée, à Nouakchott, où il était invité à animer des conférences, une source policière faisant état de son expulsion pour des raisons non communiquées dans l'immédiat.

Cinq membres du Bureau de la CENAP (Commission électorale nationale permanente et autonome) sur huit ont voté en faveur de la validation de la candidature de BOA (Bongo Ondimba Ali). Résultat, il est retenu. Ce dernier est entré en campagne sans même attendre les « décisions » de la CENAP et de la Cour constitutionnelle.

Le scénario paraît tout simplement impensable. Un camion lancé à pleine allure sur la Promenade des Anglais bondée, au cœur de Nice, l’une des villes les plus surveillées de France. Et pourtant…

Un camion vient de foncer sur la foule, à Nice, faisant plusieurs victimes. La préfecture évoque un attentat. La préfecture des Alpes-Maritimes demande aux habitants de rester cloîtrés. On compterait, déjà, plus d'une trentaine de morts.

Paul Kagamé ne s'embarrasse pas des qu'en dira-t-on. Alors que Ban Ki-moon est annoncé au Sommet de l'Union africaine qui devrait se tenir dimanche et lundi, à Kigali, il a lancé une invitation au président soudanais, Omar el Béchir, afin qu'il y participe, au moment où la CPI a saisi le Conseil de sécurité afin de sanctionner l'Ouganda et Djibouti de ne pas l'avoir arrêté quand il avait séjourné chez eux. Le bras de fer ne fait que commencer entre l'Union africaine et la CPI.

Débutée en décembre 2013, alors que le pouvoir était entre les mains de Michel Djotodia, l'Opération Sangaris, qui a permis de circonscrire les violences intercommunautaires, qui déchiraient le pays, va prendre fin, en octobre 2016.

La Chambre préliminaire II de la CPI (Cour pénale internationale) prend acte du refus de l'Ouganda et de Djibouti d'arrêter le président soudanais, Omar El Béchir, et de le conduire à La Haye. Elle a soumis leur cas au Conseil de sécurité des Nations-Unies pour examen.

Nous diffusons, en français, l'intégralité de l'interview du président de IRA (Initiative de résurgence du mouvement abolitionniste), Biram Dah Abeid, réalisée, en langue arabe et publiée, sur le site internet, Nouakchott.com. A peine sorti de prison, Biram Dah Abeid a repris le combat contre l'esclavage et le racisme, qui frappent les Noirs de Mauritanie. Après avoir passé 555 jours en prison, il se trouve, actuellement, aux Etats-Unis, avec Brahim Bilal Ramdhane, à l'invitation du secrétariat d'Etat.