PRESIDENTIELLE AU BURKINA FASO : Que le meilleur gagne le 29 novembre 2015

Accompagné du premier ministre, Yacouba Isaac Zida, et du chef d’état-major général des armées, le général, Pingrenoma Zagré, le président de la transition, Michel Kafando, a rencontré les différentes parties signataires de la Charte de la transition, mardi, 13 octobre 2015, à Ouagadougou. Objectif : trouver une date consensuelle pour la tenue des élections.

Pour le président du Faso, il faut un temps pour chaque chose : « J’ai entendu certains proposer des dates sans tenir compte de la réalité que nous avons vécue, en l’occurrence, le coup d’état du 16 septembre 2015. Alors que nous avions des victimes innocentes, qui gisaient encore à l’hôpital, des gens ne parlaient que d’élections. Des élections, nous en aurons toujours. Mais ceux qui ont payé de leur vie, cette défense de la liberté et de la démocratie, ces gens-là, nous ne les aurons pas toujours. Nous nous sommes retrouvés ici avec toutes les parties concernées et nous nous sommes entendu. Nous avons eu un consensus pour le prochain chronogramme. Je ne peux pas vous dire la date parce que demain, il faudra que le Conseil des ministres l’analyse. Mais ce que je peux vous dire, ces élections se situeront vers la fin du mois de novembre », a-t-il fait savoir aux journalistes qui l'interrogeaient, à l'issue de la rencontre avec les parties signataires de la Charte de la transition.

Lors du Conseil des ministres du lendemain, mercredi, 14 octobre 2015, la date du 29 novembre, qui avait déjà fait l'objet d'un consensus au niveau des partis politiques et associations, est devenue officielle.
Les successeurs de Blaise Compaoré ont, exactement, 44 jours pour, bien, se préparer. Que le meilleur gagne !