Aller au contenu principal

CENTRAFRIQUE : La saison des chenilles sur fond d'insécurité alimentaire

Image
Partager
Categorie
dim 30/05/2021 - 10:36
Body

De mai-juin à septembre-octobre, c'est la saison des chenilles, en Centrafrique, communément, appelées " makongos " en langue sango ( la langue la plus parlée en Centrafrique ). Les chenilles apparaissent en forêt avec les pluies qui s'abattent en cette période de l'année sur une bonne partie du pays. Il s'agit de larves particulièrement abondantes dans les forêts du Sud-Ouest de la Centrafrique ( la Lobaye ).

Les Centrafricains en sont extrêmement friands. Elles remplacent, pour certains, la viande de boeuf dont le prix a beaucoup monté en raison du climat d'insécurité, en particulier, des vols de bétail, des" coupeurs de routes ", qui rackettent les vachers, des conflits entre agriculteurs et éleveurs peuls.

Ces chenilles sont particulièrement riches en protéines. On estime que 85% de la population en consomme en pleine saison. Ceci est appréciable dans un pays confronté à une malnutrition chronique. Actuellement, près de 2,2 millions de Centrafricains sont en situation d'insécurité alimentaire aiguë.

Les chenilles se trouvent sur les étals des marchés des quartiers populaires, dans le fameux quartier du km5, à Bangui. On les achète fraîches, séchées ou grillées. Elles se mangent, accompagnées de pâte d'arachide, en brochettes. Ce sont plus d'une douzaine d'espèces comestibles qui sont ramassées au sol ou sur les feuilles par les pygmées, ces chasseurs-cueilleurs, qui ont une parfaite connaissance de la forêt.

Les chenilles de Bangui.Les chenilles de Bangui.

La vente de ces chenilles à des femmes tenant commerce sur les marchés  est pour eux une source de revenus non négligeable et leur évite de s'éloigner des zones forestières qui constituent, en ces temps troublés, un refuge.

Il faut espérer que le prix des chenilles reste accessible au plus grand nombre et aux plus modestes dans le contexte d'insécurité alimentaire que connaît le pays, même si le PAM (Programme alimentaire mondial des Nations-Unies ) est présent et très actif. 

Patrick David 

Docteur en droit  

 

Partager