FIFA : Sepp Blatter et Michel Platini suspendus pour huit ans

Le président démissionnaire de la Fifa, Joseph Blatter, et le président de l'UEFA, Michel Platini, ont été suspendus, lundi, 21 décembre, de toute activité liée au football, pour une période de huit ans, par la Commission d'éthique de la Fifa. Ils étaient poursuivis pour le versement contesté de 1,8 million d'euros (1,2 milliard de F CFA), en 2011, par Sepp Blatter à Michel Platini, pour un travail de conseiller achevé en 2002.

Du fait de sa condamnation, Michel Platini ne pourra plus  prétendre à la succession de Sepp Blatter à la tête de la Fifa, le 26 février. "Je suis déjà jugé, déjà condamné", avait-il, d'ailleurs, déploré, dès vendredi, conscient que le verdict de la Commission d'éthique serait sans appel.

Cela dit, Michel Platini peut faire appel de sa condamnation, puis, saisir le Tribunal arbitral du sport. Mais, il se heurte à un calendrier incompatible avec l'élection à la présidence de la Fifa, la date butoir pour l'enregistrement des candidatures étant fixée au 26 janvier 2016.

Par contre, Sepp Blatter, lui, a annoncé qu'il allait faire "appel immédiatement" de sa condamnation devant la Chambre des recours de la Fifa, puis, devant le Tribunal arbitral du sport. "Je sers de punching-ball", a-t-il déploré, en conférence de presse, ce matin, dont voici les principaux extraits :

"Nous allons faire appel devant la chambre des recours, puis, nous irons également devant le Tribunal arbitral du sport. Je suis citoyen helvétique, je retournerai devant des tribunaux de mon pays. La Commission d'éthique et sa Chambre de jugement ont dit que si cet accord a existé – et je maintiens son existence – alors, il devait figurer dans les registres. S'il y a eu erreur administrative, cela n'a rien à voir avec la déontologie."
"Cette situation était connue de Platini, de moi et d'autres personnes. Nous avons prouvé que cet accord existait. Pourtant, la Chambre a nié l'existence de ce contrat de 2 millions de francs suisses (...) estimant qu'il s'agissait d'un don ou d'un cadeau, mais, sans pour autant parler de corruption."
"Nous avions un contrat oral, une sorte de gentleman agreement, passé, en 1998, après la Coupe du monde en France. A l'époque, Michel Platini m'a dit qu'il aimerait bien travailler pour la Fifa. Mais, il a dit qu'il était très cher, qu'il coûtait un million de francs suisses par an. J'ai dit 'ok', mais, qu'il n'était pas possible de le payer tout de suite. La Chambre [d'éthique de la Fifa] a nié la réalité de cet accord."
"Je suis absolument désolé. Désolé d'être encore un punching-ball. Et je suis désolé, en tant que président de la Fifa, pour la Fifa. J'ai été à son service pendant plus de quarante ans. Je suis désolé pour tous les membres qui travaillent pour la Fédération et à cause du traitement qui m'a été infligé."

Les instances du football mondial, en sanctionnant, aussi, lourdement, Blatter et Platini, entendent, en même temps, moraliser le milieu du football, qui est, fortement, gangrené par la corruption. L'attribution de la Coupe du monde au Qatar est un scandale dont on ne parle pas suffisamment, mais, les mêmes personnes incriminées, aujourd'hui, étaient, hier, à la manœuvre afin que le Qatar obtienne cette coupe du monde, quitte à bouleverser le calendrier mondial de football. Cela s'est fait à quel prix ? Sans doute ne le saura-t-on jamais.

La descente aux enfers qui affecte ces deux dirigeants du football mondial, est, on ne doit pas le perdre de vue, la conséquence directe de la volonté du Suisse de rester président (à vie) de la Fifa. N'ayant pas voulu quitter la Fifa, c'est la Fifa, qui a décidé de le quitter. S'il avait suivi la voie de la sagesse, il aurait tiré sa révérence de la Fifa, et c'est sous les honneurs et acclamations qu'il aurait quitté le monde du football.

L'élection du futur président de la FIFA se fera sans le Français, Michel Platini. Quant au Suisse, il dit vouloir chercher à laver son honneur. Sur le futur président de la Fifa, reposera l'espoir de redorer le blason de ce sport roi (absolument) terni.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires