Afrique du Sud

Il faut dire qu'avec un chef d'Etat comme Jacob Zuma (qui partage sa vie avec trois épouses et cinq maîtresses officielles sans compter les non-officielles), impossible d'avoir une Afrique du Sud vertueuse. Le mauvais exemple vient d'en haut. Mais, certains Sud-Africains luttent pour préserver la bonne éducation dans le pays. D'où cet encouragement fait aux jeunes filles de rester vierges jusqu'à la fin de leur université, moyennant des espèces sonnantes et trébuchantes.

Au moins, trois grandes universités sud-africaines étaient fermées, jeudi, 25 février, à la suite de violences, dont l'incendie volontaire, la veille, de plusieurs bâtiments, sur un campus, une vague d'incidents, vivement, condamnés par le président Jacob Zuma.

Le ministre des Finances sud-africain, Pravin Gordhan, a présenté, mercredi, 24 février, un budget teinté d'austérité, dans lequel il prévoit des augmentations d'impôts et une réduction des dépenses publiques afin d'éviter une dégradation de la note de la dette du pays.

Le président sud-africain, Jacob Zuma, a reconnu, jeudi, 11 février, la gravité de la situation économique de son pays, lors de son discours annuel au Parlement perturbé par les députés de l'opposition radicale, qui ont quitté l'hémicycle en chantant des slogans hostiles au chef de l'Etat.

Jacob Zuma, président de l'Afrique du Sud, est unique en son genre. Voilà un chef d'Etat en liaison dangereuse (d'affairisme) avec une richissime famille d'origine indienne, employeur et du fils de Zuma et de la troisième épouse de Zuma. Cela ne peut se passer que dans le royaume de Jacob Zuma. L'opposition veut s'en servir pour le faire tomber.

Le chef de l'Etat sud-africain, Jacob Zuma, n'en a pas fini avec le scandale de sa résidence privée de Nkandla. L'affaire prend une tournure particulière parce qu'elle oppose deux ennemis intimes, hier, indéfectibles alliés : Jacob Zuma et Julius Malema. Le premier ayant cherché à détruire le deuxième sans y parvenir, vraiment, ce dernier a l'occasion inespéré pour se venger.

Décidément, Jacob Zuma passe de mauvais moments. Sa (catastrophique) gouvernance n'est protégée que par le fait que le système démocratique de l'Afrique du Sud favorise, encore, la suprématie d'une ANC, bien que, de plus en plus, contestée. Sinon, Jacob Zuma serait, déjà, passé par la case prison.

Le président sud-africain, Jacob Zuma, est jugé inapte à la fonction. D'où de multiples appels à sa démission, qui se font pressants à mesure que l'économie du pays se débat dans des difficultés inextricables : corruption, chômage, baisse du rand, etc.

Après l'histoire du limogeage du ministre des Finances pour avoir refusé de cautionner l'achat d'avions de la South African Airways (SAA), présidée par une maîtresse du président, Jacob Zuma, voilà que la célèbre compagnie aérienne de la nation arc-en-ciel doit, maintenant, faire face à des pickpockets qui détrousseraient ses passagers en plein vol pendant qu'ils dorment.

Jacob Zuma a démenti les rumeurs faisant de lui un candidat à un troisième mandat à la tête de l'ANC alors que la logique voudrait que le prochain président de l'Afrique du Sud, soit, également, président de l'ANC.

Le parti au pouvoir en Afrique du Sud, l'ANC, et le principal parti d'opposition, la DA, ont annoncé, mardi, 5 janvier, avoir porté plainte contre l'auteure blanche d'un commentaire sur Facebook où elle compare les Noirs à des singes, des propos qui ont suscité un tollé dans le pays.

C'est sûr que le sang du camarade, Kim Jong-un, n'a fait qu'un tour en apprenant le renvoi de son diplomate d'Afrique du Sud pour cause de trafic de cornes de rhinocéros. On a raison d'avoir peur pour lui car à Pyongyang, des comportements déviants d'une importance moindre, ont, parfois, conduit leurs auteurs vers l'échafaud.

L'Etat c'est l'Etat. Les affaires privées sont privées, a dit l'ANC, avant de demander à Jacob Zuma, de mettre l'intérêt de l'Afrique du Sud au-dessus de tout. Pour éviter le bras de fer avec son parti, et son éventuelle destitution, qui pointait à l'horizon, Zuma a cédé. Il a nommé un vrai ministre à la place de David van Rooyen. La République est (enfin) sauve.

Intraitable Jacob ! A 74 ans, il court encore derrière l'affaire-là comme s'il sortait du couvent. Alors qu'il est marié à 4 femmes, auxquelles s'ajoutent trois maîtresses officielles, au moins, Jacob Zuma se comporte toujours comme un véritable Bantou de la forêt équatoriale. Ce serait toutefois grave qu'il fasse passer les intérêts des fesses avant ceux du pays.

Jacob Zuma, le président sud-africain, a attendu la fin du Sommet Chine-Afrique, pour limoger son puissant ministre des Finances, Nhlanhla Nene. Une décision qui bouleverse les marchés.

C'est un triste record qui est difficile à battre dans le monde de l'aéronautique. La très ambitieuse South African Airways (SAA) a été managée par sept PDG différents en quatre ans.

Après avoir obtenu un premier succès, la semaine dernière, en obtenant que les cours soient dispensés en anglais, et non plus en afrikaans, les étudiants de l'Université de Stellenbosh veulent « scalper » le sinistre théoricien de l'apartheid, Wouter Basson.

Le gouvernement sud-africain révisera sa politique migratoire pour faire face à l'afflux de ressortissants étrangers.

L'athlète sud-africain, Oscar Pistorius, devrait sortir de prison, mardi, 20 octobre. Mais il y a de fortes chances qu'il y retourne, très rapidement.

Les Etats-Unis craignent une attaque contre les intérêts américains en Afrique du Sud. Les services de renseignement sud-africains et américains sont en alerte.