Cellou Dalein Diallo

Le président sortant, Alpha Condé, a été déclaré élu, ce samedi, 24 octobre, dès le 1er tour de l'élection présidentielle du 18 octobre 2020, avec 59.49%. Son principal rival, Cellou Dalein Diallo, conteste énergiquement les résultats énoncés par la CENI. Le FNDC annonce les manifestations dès lundi, 26 octobre, et ce jusqu'au départ du président imposteur. Ambiance, ambiance...

Bien qu'ayant trahi l'opposition en allant, seul, à cette élection, l'opposant Cellou Dalein Diallo le pourra-t-il ? Toujours est-il qu'il a revendiqué, lundi, 19 octobre, avoir remporté la présidentielle guinéenne dès le premier tour, sans attendre les résultats provisoires prévus mercredi 21 octobre. Des scènes de liesse de ses partisans, ont eu lieu dans tout le pays. Mais, Alpha Condé (qui se dit « professeur » d'université où il n'avait, en réalité, été que simple assesseur en Sorbonne (Paris 1), a-t-il fait modifier la constitution pour rien ? A-t-il bravé tous les écueils avant de se présenter pour voir quelqu'un d'autre se faire élire à sa place au final ? Comme il est difficile de l'envisager, et que Cellou Dalein Diallo, de son côté, n'est plus prêt à se faire voler sa victoire par le même individu une deuxième fois, il faudra s'attendre à beaucoup de troubles dans le pays.

PRESIDENTIELLE EN GUINEE : Avec un minimum de transparence, Alpha Condé sera (nettement) battu
Une élection présidentielle avec 8 candidats (décidés) dont le président sortant qui présente un bilan bien médiocre même s'il rend Ebola responsable de tous les maux d'Israël. Une certitude : c'est très aventureux de l'annoncer gagnant.
Lansana Kouyaté

L'élection présidentielle est annoncée pour le 11 octobre. Après l'ouverture de la campagne, le 10 septembre, chacun des huit candidats fourbit ses armes.