Clément Mouamba.

C'est la première avancée (démocratique) à mettre à l'actif de Clément Mouamba, premier ministre chef du gouvernement. L'opposition dispose, déjà, d'un cadre juridique légal dans lequel elle peut s'organiser et travailler. Pendant ce temps, il est de plus en plus question de remaniement, Denis Sassou Nguesso appréciant peu la paresse et l'inefficacité de certains de ses ministres

C'est une grande première au Congo car il n'y a pas si longtemps, le camp présidentiel bottait en touche quand on lui évoquait le mot « Dialogue » qu'il souhaitait, par ailleurs, enlever du vocabulaire politique national. Aujourd'hui, beaucoup d'eau a coulé sous le pont. Au PCT et au gouvernement, on reconnaît, en privé, que le dictateur n'est plus que l'ombre de lui-même. Et qu'il vaut mieux, vite, s'asseoir et parler. En frères sœurs.